Les Irakiens en Syrie et en Jordanie. Régimes d'entrée et de séjour et effets sur les configurations migratoires

Résumé : Le conflit actuel en Irak a été et continue d'être le moteur de déplacements de grande ampleur d'individus, de familles et de groupes sociaux entiers, tels les chrétiens. Dans le cas de l'Irak, ces déplacements peuvent prendre diverses formes, depuis l'évitement de certaines zones jusqu'à des mouvements de masse vers des lieux très éloignés, y compris au-delà des frontières. De manière générale, on sait peu de choses sur les processus de déplacements forcés. Ce projet est centré sur les circonstances et les temporalités de ces mouvements migratoires, avec une attention particulière portée aux processus de prise de décision, aux sources d'information disponibles, et au rôle des réseaux sociaux (familiaux, professionnels, communautaires, tribaux, etc.). Les réfugiés sont au centre de cette problématique en étant considérés comme des sujets actifs dans la migration dont les décisions et les choix sont contraints par les circonstances mais qui ont des aspirations et peuvent élaborer des stratégies. Dans quelle mesure les individus/familles/groupes sociaux peuvent-ils exercer un choix quant à la temporalité et à la direction de leur migration ? De quelles sources d'information disposent-ils (familles, communautés, membres de la diaspora, réseaux professionnels, médias, institutions publiques, religieuses, organisations internationales) ? Quelles sont leurs attentes en matière de sécurité en Irak et dans les autres pays ? Comment s'opère le choix de la destination ? Quels sont les éléments qui distinguent les déplacés internes des réfugiés au sens juridique (ayant traversé une frontière internationale) ? Quels sont les facteurs qui influent sur la prise de décisions ? Comment les relations de genre et intergénérationnelles au sein la famille affectent-elles la décision et la nature des mouvements des familles et des groupes sociaux ? Les facteurs cumulatifs sont-ils un moteur de la migration de masse, en particulier pour des communautés religieuses entières comme les chrétiens ? Y a-t-il un seuil au-delà duquel rester ou retourner n'est plus envisageable ? Quelle est la nature des réseaux sociaux transnationaux et comment influencent-ils la décision du départ et de la poursuite la migration au-delà du premier lieu de déplacement (à l'intérieur ou hors de l'Irak) ?
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00603725
Contributor : Kamel Doraï <>
Submitted on : Monday, June 27, 2011 - 11:03:28 AM
Last modification on : Tuesday, June 18, 2019 - 1:47:26 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00603725, version 1

Collections

Citation

Géraldine Chatelard, Kamel Doraï. Les Irakiens en Syrie et en Jordanie. Régimes d'entrée et de séjour et effets sur les configurations migratoires. Transcontinentales, 2010, non paginé. ⟨halshs-00603725⟩

Share

Metrics

Record views

338