Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Les enjeux de la surveillance des TMS en Algérie

Résumé : En Algérie, les TMS n'apparaissent pas comme une préoccupation majeure de santé au travail. Avec un seul régime général pour les salariés, la réparation des maladies professionnelles (MP) est régie par 85 tableaux et aucun d'entre eux ne correspond aux TMS. Ceux-ci tendent à s'accroître du fait probablement de la délocalisation des entreprises et du développement économique et industriel, mais l'ampleur du phénomène TMS n'est pas connue. Les seules études transversales menées jusqu'à présent (la plus importante a porté sur une population de 1 750 salariés) concernent quelques secteurs fortement exposés. Ces études montrent des prévalences élevées en matière de plaintes et de TMS avérés. Cependant, elles n'ont pas eu d'impact en termes de politiques publiques. Néanmoins, en 2010, le conseiller du ministre du travail, lors de son allocution aux journées de santé au travail, a clairement rapporté l'urgence de réviser les tableaux de MP en considérant les TMS comme une priorité.
Par ailleurs, la politique d'aide sociale du pays empêche le licenciement des salariés. Ainsi, les répercussions financières des TMS sont supportées par les entreprises (baisse de productivité...) d'une part, et par le système de soins (rhumatologie, rééducation) d'autre part.
La surveillance médicale des salariés est une obligation réglementaire en Algérie. Il n'existe pas de service interentreprises, les services de santé au travail sont implantés dans les Centres hospitaliers universitaires (CHU) et les polycliniques du secteur de la santé publique. Les grandes entreprises possèdent leurs propres services.
Ayant constaté, dans notre service de santé au travail, une augmentation des plaintes et des TMS avec arrêt de travail, nous avons expérimenté, en 2008, la mise en place d'une surveillance épidémiologique des TMS du membre supérieur en adaptant le protocole de surveillance en entreprise des Pays de la Loire en France. Cette surveillance a été menée, grâce à la participation de 11 médecins du travail, sur un échantillon de 933 salariés de huit entreprises, relevant de secteurs industriels et agroalimentaires. Près d'un salarié sur deux et un salarié sur quatre ont souffert de symptômes musculosquelettiques respectivement au cours des 12 derniers mois et des sept derniers jours. La prévalence des TMS diagnostiqués était élevée : 12 % des salariés avaient au moins une forme avérée de TMS du membre supérieur, 6,3 % un syndrome de la coiffe des rotateurs, 2,8 % un syndrome du canal carpien, 1,8 % une épicondylite latérale. Un salarié sur deux était exposé à au moins deux facteurs de risque au niveau du membre supérieur. Les résultats montrent des prévalences similaires à celles rapportées dans d'autres pays.
Nous avons identifié certains freins lors de la mise en oeuvre de cette surveillance : conditions d'accès aux entreprises (autorisation de l'employeur, sensibilisation des salariés), mobilisation et formation des médecins du travail...
Le défi est de pouvoir structurer notamment les médecins du travail en réseaux de surveillance locorégionale, afin de disposer de chiffres fiables et actualisés. C'est un préalable indispensable à l'établissement et au pilotage d'une politique de prévention des TMS. La surveillance des TMS demeure un dispositif phare dans l'arsenal de la prévention, susceptible d'influencer les politiques de prévention à tous les niveaux.
Complete list of metadata

Cited literature [5 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00602144
Contributor : Catherine Morel Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, October 3, 2011 - 2:32:42 PM
Last modification on : Thursday, January 9, 2020 - 12:20:10 PM
Long-term archiving on: : Sunday, December 4, 2016 - 5:55:21 AM

File

GhomariBeghdadliKandouci.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00602144, version 1

Collections

Citation

Othmane Ghomari, Benali Beghdadli, Abdelkrim Kandouci. Les enjeux de la surveillance des TMS en Algérie. Troisième Congrès francophone sur les troubles musculosquelettiques (TMS). Échanges et pratiques sur la prévention / Organisé par l'Anact et Pacte, May 2011, Grenoble, France. ⟨halshs-00602144⟩

Share

Metrics

Record views

511

Files downloads

781