Le médiéviste et la monographie familiale : sources, méthodes et problématiques.

Résumé : Longtemps cantonnée à un cercle restreint de savants soldés par des mécènes en mal de reconnaissance sociale ou en quête d'exemption fiscale, puis rejetée par les courants historiographiques les plus novateurs du XXe siècle, la monographie familiale connaît de nos jours un regain de faveur parmi les médiévistes. L'irruption de la prosopographie en histoire sociale et le prestige retrouvé de la micro-histoire sont pour beaucoup dans cette évolution, favorable à l'éclosion d'études qui retracent le devenir d'un groupe familial déterminé. De nouvelles problématiques accompagnent ce changement épistémologique. En effet, l'arbre généalogique ne saurait plus cacher la forêt de l'histoire totale de la famille, conçue souvent comme le plus déterminant des éléments de tout système social. C'est à partir de sources diplomatiques, mais aussi d'écrits de nature généalogique, que le groupe de parenté et ses relations sont habituellement appréhendés par les chercheurs. L'étude de cette documentation exige des techniques érudites particulières, dont l'usage quotidien fait rarement l'objet d'une réflexion de méthode. Cette approche, en même temps concrète et abstraite, du métier de l'historien est au cœur de cet ouvrage.
Document type :
Directions of work or proceedings
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00598624
Contributor : Vanessa Ernst-Maillet <>
Submitted on : Tuesday, June 7, 2011 - 10:49:17 AM
Last modification on : Wednesday, September 5, 2018 - 1:30:07 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00598624, version 1

Collections

Citation

Martin Aurell. Le médiéviste et la monographie familiale : sources, méthodes et problématiques.. Brepols, pp.309, 2004. ⟨halshs-00598624⟩

Share

Metrics

Record views

270