Risques et territoires : pour une géographie critique et réflexive. Considérations épistémologiques à partir du cas de villes d'Amérique latine

Résumé : Les « risques » s'imposent aujourd'hui sur l'agenda des politiques publiques comme sur celui des sciences sociales. Preuves pour certains de la montée des certitudes, d'une crise des grands récits (progrès, développement, Rist 2002) voire de la modernité (Giddens 1994; Beck 2003), les risques font pourtant l'objet d'approches scientifiques fort diversifiées alors que certains collègues géographes brésiliens seraient bien à mal d'identifier le risque comme un objet d'étude ou comme un champ de la géographie (« O risco è todo! ») et que, au Nord, ce qui est identifié comme « risque » pour certains est bien loin des préoccupations de nombre d'autres (Wisner 1999; Wisner 2010). Outre l'entrée en politique des risques via leur « mise sur agenda » (Gilbert 2003), il apparaît que l'épistémologie des risques peut aussi se poser de manière éminemment politique. Par épistémologie, nous entendons ici la manière dont sont définis les contours d'un objet d'étude, mais aussi leurs implications pour la recherche et pour la gestion. Dans cette communication, on posera un regard critique et réflexif sur différentes épistémologies du risque au prisme de quelques approches géographiques pratiquées à partir des années 1950 jusqu'à ce jour. L'argument consiste à dire que si les approches contextuelles d'économie politique des risques rompent avec une approche que l'on peut qualifier de statique, rationaliste et souvent culpabilisante pour les individus, elles présentent une facture très structurante qui, à bien des endroits, se prive de l'étude des acteurs, de leur discours, de leur dimension symbolique, dans l'explication des risques. Ayant posé se constat, on mobilisera la figure du territoire telle que définie en géographie sociale pour l'associer aux situations de risque de manière dynamique, comme deux constructions sociales coalescentes. Ainsi, à la lumière d'exemples tirés de villes d'Amérique latine, et notamment de Caracas, on proposera de faire des territoires de risque une pierre de touche d'une approche de géographie sociale et politique des risques, i.e. d'une géographie des risques contextuelle, non sectorielle, multi-critères et multi-scalaire.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [28 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00568205
Contributor : Julien Rebotier <>
Submitted on : Tuesday, February 22, 2011 - 7:22:15 PM
Last modification on : Thursday, September 5, 2019 - 12:54:01 PM
Long-term archiving on : Monday, May 23, 2011 - 3:30:31 AM

Files

Toulouse_Rebotier.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00568205, version 1

Citation

Julien Rebotier. Risques et territoires : pour une géographie critique et réflexive. Considérations épistémologiques à partir du cas de villes d'Amérique latine. Risques et Action Publique, Feb 2011, Toulouse, France. ⟨halshs-00568205⟩

Share

Metrics

Record views

302

Files downloads

2115