«Dousir» et «Plaileur». Le problème de l'attribution d'expériences à autrui

Résumé : Cet article aborde le problème de la justification des attributions d'expérience à autrui (problem of other minds). Je compare ce problème à d'autres problèmes sceptiques contemporains dus à Nelson Goodman et Saoül Kripke et je montre qu'il constitue un défi plus pressant et auquel il est plus difficile de répondre de manière modeste. Je propose une solution radicale à ce problème, qui repose sur l'idée, avérée empiriquement, selon laquelle nous disposons de deux formes d'empathie distinctes pour accéder à autrui. Très sommairement, lorsque je m'interroge sur autrui de manière objective et désengagée, je ne peux accéder à son esprit que par empathie cognitive, et le problème des autres esprits est alors insoluble. Lorsqu'autrui m'est présenté en personne, par contre, j'accède à son esprit par une forme d'empathie affective et le problème de l'esprit autrui est alors littéralement dépourvu de sens.
Type de document :
Article dans une revue
Philosophie, Les éditions de Minuits, 2010, 105, pp. 64-90. 〈10.3917/philo.105.0064〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00562327
Contributeur : Florence Thill <>
Soumis le : jeudi 3 février 2011 - 10:12:46
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:42:35

Identifiants

Collections

STL

Citation

Alexandre Billon. «Dousir» et «Plaileur». Le problème de l'attribution d'expériences à autrui. Philosophie, Les éditions de Minuits, 2010, 105, pp. 64-90. 〈10.3917/philo.105.0064〉. 〈halshs-00562327〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

168