La gestion par affaire et pilotage de la performance des organisations industrielles

Résumé : « Dans les systèmes industriels où les produits sont conçus et réalisés en fonction des spécifications des clients, la notion d'affaire est l'entité de base de la gestion industrielle » . Aujourd'hui, la recherche de solutions globales « sur mesure », prime sur la fourniture d'un catalogue de « belles solutions », comme réponse au client. Pour être performante, l'entreprise industrielle doit s'organiser par « affaire ». Ce qui lui permet de mieux s'adapter et maîtriser la complexité croissante des marchés. Pour cela, elle a su faire évoluer ses structures organisationnelles vers un certain degré d'« hybridité » entre processus verticaux (fonctionnels, allocation de ressources, décisions) et horizontaux (activités transversales, projet, actions) car « l'entreprise horizontale favorise la diversité, la créativité et la réactivité au sein des équipes. L'entreprise du futur sera probablement une entreprise hybride» . Si l'organisation par « affaire » favorise la création de valeur, elle implique un pilotage particulier qui a été confié jusqu'à présent au responsable de projet. La dernière décennie a vu se créer un nouveau métier au sein des fournisseurs industriels, celui d'ingénieur d'affaires ou de développeur d'affaires. Simultanément, un processus nouveau est apparu : le processus « affaires ». Il se distingue du processus « projet » par sa continuité dans le temps et par sa fonction de « créateur de valeur » au profit des stakeholders. L'affaire, en tant qu'unité de globalisation et de coûts, serait le maillon pertinent pour faciliter la mise en œuvre d'une stratégie. Par contre, le processus « projet » est limitée dans le temps et sa fonction est davantage celle de « producteur de valeur » au profit des shareholders. Fort de ce constat, quelles sont les caractéristiques d'un système de pilotage du processus de création de valeur adapté à cette nouvelle donne ? Quelles performances mesure-t-on et comment les mesurer ? Va-t-on vers un système « intégré » de contrôle de gestion au niveau des opérations du processus « affaires » afin de faciliter les arbitrages en temps réel des acteurs de l'organisation ? Le système doit-il être davantage tourné vers l'action que vers la prise de décision ? Dans l'affirmative, quelles seraient les caractéristiques de ce système ? Quelle sera l'évolution des responsabilités et des compétences du métier d'ingénieur d'affaires au sein des entreprises industrielles à l'avenir ? C'est à ces questions que nos travaux de recherche tentent de répondre.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [17 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00558240
Contributor : Actes Congres Afc <>
Submitted on : Friday, January 21, 2011 - 12:22:12 PM
Last modification on : Monday, October 16, 2017 - 9:24:02 AM
Long-term archiving on : Friday, April 22, 2011 - 3:11:03 AM

Files

77-PENDARIES.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00558240, version 1

Collections

Citation

Michel Pendariees. La gestion par affaire et pilotage de la performance des organisations industrielles. COMPTABILITE, CONTROLE, AUDIT ET INSTITUTION(S), May 2006, Tunisie. pp.CD-Rom. ⟨halshs-00558240⟩

Share

Metrics

Record views

485

Files downloads

5236