Les délocalisations françaises vers la Turquie

Résumé : De 1980 à 2002, l'industrie française a perdu 1 500 000 emplois. La croissance des importations en provenance des pays émergents dans les secteurs ayant perdu le plus d'emplois suggère que les délocalisations et le commerce avec ces pays pourraient en être responsables. Dans le même temps, la France a fortement développé ses liens avec les pays émergents. En 2000, 10 % des investissements directs étrangers français étaient à destination de ces pays, qui représentent 16 % des importations de biens manufacturés et 19 % des exportations. La Turquie a bénéficié de ce phénomène d'ouverture vers les pays émergents et contribue à 0,8 % des importations françaises de biens industriels, tout en recevant 0,4 % des investissements français à l'étranger. L'ampleur et la nocivité des délocalisations font l'objet de débats. Pour certains, les délocalisations sont peu importantes et les pertes d'emplois industriels dues à des mécanismes normaux de gains de productivité et de spécialisation. Pour d'autres, elles sont un facteur majeur de pertes d'emplois. L'analyse présentée ici portera plutôt sur le secteur industriel que sur celui des services.
keyword : cerdi Turquie
Document type :
Preprints, Working Papers, ...
Complete list of metadatas

Cited literature [9 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00557092
Contributor : Cerdi Etudes & Documents - Publications <>
Submitted on : Tuesday, January 18, 2011 - 2:51:31 PM
Last modification on : Thursday, September 26, 2019 - 4:29:24 PM
Long-term archiving on : Tuesday, April 19, 2011 - 3:12:45 AM

File

2007.13.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00557092, version 1

Citation

Julien Gourdon. Les délocalisations françaises vers la Turquie. 2011. ⟨halshs-00557092⟩

Share

Metrics

Record views

219

Files downloads

305