Pour une mise en tourisme des nuits urbaines

Résumé : Le géographe montre que la nuit n'est pas l'espace insécure où il vaut mieux ne pas s'aventurer, ni l'espace de liberté magnifié par les poètes, mais un formidable espace de projet. Face à l'éclatement des temps, des espaces et des organisations, la nuit est un moment privilégié où l'on peut dire " nous ", " faire ville, société ou famille ". C'est un champ de tension et de création capable de ré-enchanter nos villes et nos vies. Le tourisme participe à cette conquête de la nuit qui transforme la nature même de l'activité pour le meilleur et pour le pire. La nuit est une des frontières possibles du tourisme, un lieu d'innovation et d'expérimentation, un ailleurs proche à découvrir autorisant le voyage presque immobile, le territoire éphémère et cyclique d'un nouvel urbanisme de proximité, mais aussi un espace-temps où se joue une partie de notre avenir urbain dans la capacité à assurer la cohabitation des peuples, activités et quartiers de la ville polychronique à plusieurs temps. Il propose de sauver et de ré-enchanter la nuit, essentielle alternance en développant un nouvel urbanisme sensible, temporel et temporaire qui permette une mise en tourisme apaisée.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00551117
Contributor : Luc Gwiazdzinski <>
Submitted on : Monday, April 25, 2011 - 8:20:15 PM
Last modification on : Tuesday, March 13, 2018 - 4:40:04 PM
Long-term archiving on : Thursday, November 8, 2012 - 5:15:50 PM

File

Pour_une_mise_en_tourisme001.p...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00551117, version 1

Collections

Citation

Luc Gwiazdzinski. Pour une mise en tourisme des nuits urbaines. Cahier espaces 103, 2009, pp. 44-56. ⟨halshs-00551117⟩

Share

Metrics

Record views

640

Files downloads

771