De la citation à la paraphrase. Réécritures du savoir encyclopédique dans les dossiers de Bouvard et Pécuchet

Résumé : Dans la méthode de travail de Flaubert l'établissement des notes de lecture conduit habituellement à une synthèse extrême des informations contenues dans les textes-sources. Cela est vrai aussi pour l'imposante documentation recueillie par l'écrivain en vue de la rédaction de Bouvard et Pécuchet. Dans les notes de lecture sur l'agriculture, dont nous nous occupons dans le présent travail, les ouvrages qui présentent une ampleur proprement encyclopédique sont ainsi réduits à quelques dizaines de pages ; dans le cas d'ouvrages constitués d'un seul volume, les notes occupent un ou deux folios. Il convient donc de s'interroger, pour chaque ouvrage lu et annoté par l'écrivain, sur la manière dont s'opère, globalement, la réduction des contenus dans et par les notes, afin que la méthode de travail de Flaubert en ressorte illustrée et éclairée. Les notes que l'on compare ici avec les énoncés des textes-sources sont celles tirées des ouvrages suivants: la Maison rustique du XIXe siècle de Bailly de Merlieux (t. III et IV), le Cours d'agriculture de Gasparin, Le Jardinier des petits jardins, L'arboriculture fruitière et Le potager moderne de Gressent, le Manuel des engrais de Landrin, le Catéchisme d'agriculture de Baudry et Jourdier et le Nouveau manuel élémentaire d'agriculture de Victor Rendu, c'est-à-dire neuf ouvrages sur les douze que Flaubert a lus en vue de la rédaction du chapitre II du roman. Au-delà des questions concernant les modalités générales de la prise de notes chez Flaubert, nos réflexions portent sur un aspect singulier de cette pratique d'écriture - qui est en effet toujours une réécriture d'un texte préexistant - à savoir la relation individuelle que chaque fragment noté, en tant qu'énoncé, entretient du point de vue linguistique avec sa source textuelle. En particulier, on analyse le rapport citant/cité car, à certains égards, toute note de lecture peut être assimilée à une forme de citation - ou plutôt à une des formes de citation - du discours d'autrui. Plaçant nos analyses dans cette perspective et travaillant sur la comparaison entre énoncé-source (cité) et réécriture du même énoncé dans la note (citant), nous réfléchissons sur quelques-unes des problématiques concernant les diverses formes de discours rapporté. Les stratégies de réécriture que l'on relève dans le dossier examiné - à savoir la citation entre guillemets, la copie proprement dite, la paraphrase et un type très singulier de citation, que l'on pourrait définir comme "intersémiotique" - permettent de réfléchir sur les caractéristiques, les différences, les fonctions présumées de chaque type de réécriture au sein des notes documentaires et dans la perspective de l'écriture romanesque à venir.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [7 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00550679
Contributor : Stella Mangiapane <>
Submitted on : Wednesday, October 30, 2013 - 8:55:49 AM
Last modification on : Wednesday, October 30, 2013 - 10:22:20 AM
Long-term archiving on: Friday, January 31, 2014 - 2:25:22 AM

File

Mangiapane.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00550679, version 1

Collections

Citation

Stella Mangiapane. De la citation à la paraphrase. Réécritures du savoir encyclopédique dans les dossiers de Bouvard et Pécuchet. Stéphanie Dord-Crouslé, Stella Mangiapane et Rosa Maria Palermo Di Stefano. Éditer le chantier documentaire de Bouvard et Pécuchet. Explorations critiques et premières réalisations numériques, Andrea Lippolis Editore, pp.141-155, 2010, 9788886897525. ⟨halshs-00550679⟩

Share

Metrics

Record views

338

Files downloads

176