Cartes et paysages : tenter la médiation au XVIIIe siècle : la question des paysages en plan et en perspective

Résumé : L'usage de la carte ou du plan pour représenter le monde qui nous environne est aujourd'hui une méthodologie placée du côté des évidences. La multiplication des cartes et plans dans la presse nationale en fournit l'illustration, même si l'essor actuel des GPS offre peut-être les signes d'une remise en cause de cet état de fait. Cette évolution récente sous-entend une historicité du rapport à la carte ; historicité d'autant plus complexe qu'elle doit être articulée à celle du concept de paysage. Pour tenter d'appréhender ces processus, nous nous concentrerons sur le moment des premières mise en carte du paysage et sur la difficulté qu'il y a à rendre un paysage encore principalement pensé comme une vue horizontale, voire aérienne, dans la carte pour laquelle s'impose la projection zénithale. Ce moment, ici principalement le XVIIIe siècle, est celui de la production de représentations composites qui donnent à voir les difficultés de ce passage que les normalisations des premières années du XIXe siècle aplaniront en partie.
Type de document :
Article dans une revue
Les Carnets du paysage, Actes Sud/ENSP, 2010, 20, pp.12-29
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00545961
Contributeur : Nicolas Verdier <>
Soumis le : lundi 13 décembre 2010 - 13:36:51
Dernière modification le : vendredi 4 janvier 2019 - 17:33:22
Document(s) archivé(s) le : lundi 14 mars 2011 - 03:03:19

Fichier

Verdier_carnets_du_paysage.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00545961, version 1

Citation

Nicolas Verdier. Cartes et paysages : tenter la médiation au XVIIIe siècle : la question des paysages en plan et en perspective. Les Carnets du paysage, Actes Sud/ENSP, 2010, 20, pp.12-29. 〈halshs-00545961〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

460

Téléchargements de fichiers

1317