Périphérie géographique et perméabilité aux contacts. Le cas du Maghreb

Résumé : L'article concerne la classification des dialectes arabes et le rôle des contacts dans l'évolution des langues. Il discute le sens que l'on peut donner, dans ce cadre, à la notion de périphérie et, s'interrogeant sur les relations entre la situation géographique et la dynamique des langues, montre, à propos du ḥassāniyya de Mauritanie, le bien-fondé de la distinction proposée par David Cohen (1994) entre parlers « périphériques » et parlers « extra-périphériques ». Dans la seconde partie, l'auteure étudie, pour l'ensemble des parlers maghrébins, l'influence du contact avec le berbère, aussi bien aux niveaux phonétique et phonologique que morphologique et syntaxique. Elle propose de distinguer, au sein de ces parlers (relativement) périphériques, deux cas de figure, selon que les contacts aboutissent à des évolutions parallèles ou à des changements typologiques (métatypie).
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00539857
Contributor : Catherine Taine-Cheikh <>
Submitted on : Thursday, November 25, 2010 - 12:52:29 PM
Last modification on : Tuesday, May 28, 2019 - 1:40:15 AM
Long-term archiving on : Saturday, February 26, 2011 - 2:56:42 AM

File

CTC_arabe_peripherique.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00539857, version 1

Citation

Catherine Taine-Cheikh. Périphérie géographique et perméabilité aux contacts. Le cas du Maghreb. Romano-Arabica, Center for Arab Studies, University of Bucharest, 2007, 6-7 (2006-2007) ("Peripheral Arabic Dialects"), pp.159-178. ⟨halshs-00539857⟩

Share

Metrics

Record views

246

Files downloads

138