« Reid said the business, but Berkeley did it. » Ferrier interprète de l'immatérialisme

Résumé : L'article expose et discute l'interprétation de l'immatérialisme de Berkeley par James Frederick Ferrier. Dans deux articles denses (1842, 1847), contre l'historiographie reidienne dominante, celui-ci rejette la thèse selon laquelle Berkeley souscrit à la méthode des idées et par là aux principes élémentaires du représentationnalisme. Loin de défendre l'idéalisme subjectif, Berkeley adhère à une forme de réalisme direct. Dans les Institutes of Metaphysic (1854), Ferrier va plus loin et se sert du « maître argument » de Berkeley pour risquer ses propres thèses métaphysiques.
Type de document :
Article dans une revue
Revue philosophique de la France et de l'étranger, Presses Universitaires de France, 2010, 135 (1), p. 135-149. 〈10.3917/rphi.101.0135〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00535517
Contributeur : Laurent Jaffro <>
Soumis le : jeudi 11 novembre 2010 - 11:03:41
Dernière modification le : jeudi 11 novembre 2010 - 11:03:41

Identifiants

Collections

Citation

Laurent Jaffro. « Reid said the business, but Berkeley did it. » Ferrier interprète de l'immatérialisme. Revue philosophique de la France et de l'étranger, Presses Universitaires de France, 2010, 135 (1), p. 135-149. 〈10.3917/rphi.101.0135〉. 〈halshs-00535517〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

168