La violence d'Etat comme mode de régulation de la croissance urbaine : le cas de Khartoum (Soudan),

Résumé : Le gouvernement soudanais applique vis-à-vis des millions de déplacés qui affluent à la capitale, Khartoum, une politique discriminatoire : les déplacés venus lors de la famine de 1984 depuis les régions sahéliennes sont assmilés dans le tissu urbain, tandis que les victimes de la guerre qui dévaste le Sud sont chassés de leurs abris et rejetés brutalement dans le désert. Cette distinction s'opère selon des critères d'"assimilabilité", l'accès à la ville étant réservé aux citoyens de langue arabe et de religion musulmane. mais les raisons avancées sont d'ordre hygiéniste et environnementaliste, prétendant mettre en application les injonctions du Sommet de Rio.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00530198
Contributor : Marc Lavergne <>
Submitted on : Wednesday, October 27, 2010 - 8:22:14 PM
Last modification on : Tuesday, July 17, 2018 - 3:50:38 PM
Long-term archiving on : Friday, January 28, 2011 - 3:05:43 AM

File

La_violence_d_Etat2.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00530198, version 1

Collections

Citation

Marc Lavergne. La violence d'Etat comme mode de régulation de la croissance urbaine : le cas de Khartoum (Soudan),. Espace Populations Sociétés, Centre National de la Recherche Scientifique, 1997, p. 49-64. ⟨halshs-00530198⟩

Share

Metrics

Record views

238

Files downloads

161