Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

IFRS 3 et reconnaissance des actifs incorporels : l'inertie des émetteurs en question.

Résumé : En matière de regroupement d'entreprises, et en vue d'adapter les états financiers aux évolutions de l'environnement économique, la position adoptée par le normalisateur IFRS consiste à faciliter la reconnaissance des actifs incorporels séparément du goodwill dans les sociétés cotées (position défendue par les normes IFRS 3 et IFRS 3 révisée). Cette orientation est contestée par un certain courant de littérature, et démentie par l'analyse des résultats d'une étude exploratoire originale portant sur le CAC 40. L'inertie des sociétés cotées ainsi mise en œuvre peut s'expliquer, notamment, par la tendance des normes à ne pas suffisamment tenir compte de la capacité cognitive limitée des émetteurs, ainsi que par le poids prépondérant accordé au critère de pertinence au détriment de la nécessaire fiabilité des états financiers.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00525774
Contributor : Elisabeth Walliser <>
Submitted on : Wednesday, October 13, 2010 - 2:41:12 PM
Last modification on : Friday, June 8, 2018 - 2:50:08 PM
Long-term archiving on: : Friday, January 14, 2011 - 2:50:51 AM

File

Astolfi_2010.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00525774, version 1

Collections

Citation

Pierre Astolfi. IFRS 3 et reconnaissance des actifs incorporels : l'inertie des émetteurs en question.. Capital immatériel : état des lieux et perspectives, Jun 2010, Montpellier, France. Pas de pagination (fichiers sur CD ROM). ⟨halshs-00525774⟩

Share

Metrics

Record views

685

Files downloads

3032