Druides, fées et chevaliers dans la forêt de Brocéliande : De l'invention de la topographie légendaire de la forêt de Paimpont à ses recompositions contemporaines.

Résumé : La forêt de Paimpont en Ille-et-Vilaine est réputée être le siège de l'antique forêt de Brocéliande, ce qu'attestent aux yeux du visiteur les lieux associés aux exploits des chevaliers de la Table Ronde, de Merlin et des fées Viviane et Morgane. Cette topographie légendaire prend forme à partir des années 1820 dans un territoire de landes et de friches, aux marges de la forêt alors que le coeur de celle-ci est l'objet d'une exploitation intensive en vue d'alimenter les forges de Paimpont. Les récits des voyageurs et des premiers touristes valorisent les lieux légendaires et les paysages de la forêt, et commencent à relier entre eux des sites ainsi extraits de leur anonymat par des références glorieuses. La forêt de Brocéliande s'enracine dans les lieux de Paimpont par les pratiques touristiques qui se développent dès les années 1860 ; les paysages sont jugés à l'aune de la forêt de Fontainebleau, et spécifiés par la référence au légendaire. À cette même période, les transformations de l'activité productive se traduisent par l'extension du couvert forestier vers les implantations légendaires. Mais la forêt demeure un arrière-plan dans les sites légendaires accessibles par les circuits de visites à partir des villages environnants. Au cours du XXe siècle, la topographie légendaire connaît des transformations majeures qui l'inscrivent dans les plans d'aménagement du territoire et de développement local. A l'initiative du recteur d'une commune à la périphérie de la forêt qui fait de son église un musée de la Table Ronde, la topographie légendaire est réorganisée après la seconde guerre mondiale. La référence à la Table Ronde est dissociée de la forêt de Paimpont et devient l'image de marque d'un Pays touristique de l'est du Morbihan. D'autre part, la déprise agricole rend les landes autour de la forêt propices aux incendies, ce qui fragilise les espaces fréquentés par les visiteurs et conduit dans les années 1980 à l'organisation de dispositifs d'accueil touristique. Enfin, la valorisation des cultures locales conduit à une redécouverte critique de la forêt et de ses clairières, des légendes savantes et des contes populaires. Elle se traduit par une tendance à la mise à distance des implantations arthuriennes au profit de légendes populaires remises au goût du jour. Les fées du légendaire de la Table Ronde entrent alors en concurrence avec des fées plus locales, comme les lavandières qui parcourent les landes. La conférence a pour objet de présenter cette implantation légendaire des romans de la table ronde au cours du XIXe siècle, et les transformations contemporaines dont elle est l'objet.
Type de document :
Communication dans un congrès
Festival international de géographie. Programme scientifique, Oct 2010, Saint-Dié-des-Vosges, France
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [2 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00525461
Contributeur : Marcel Calvez <>
Soumis le : lundi 11 octobre 2010 - 20:54:52
Dernière modification le : mardi 5 juin 2018 - 10:14:30
Document(s) archivé(s) le : mercredi 12 janvier 2011 - 03:06:18

Fichier

ForA_tde_BrocA_liandeFIGCalvez...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00525461, version 1

Citation

Marcel Calvez. Druides, fées et chevaliers dans la forêt de Brocéliande : De l'invention de la topographie légendaire de la forêt de Paimpont à ses recompositions contemporaines.. Festival international de géographie. Programme scientifique, Oct 2010, Saint-Dié-des-Vosges, France. 〈halshs-00525461〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

824

Téléchargements de fichiers

1831