Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

« Gestion des âges et processus de déstabilisation des marchés du travail au Japon : le cas des secteurs de la sidérurgie et de la production d'ordinateurs de 1989 à 2007»

Résumé : L'objet de notre communication porte sur les nouvelles dynamiques des marchés du travail en France et au Japon. Précisément, il s'agit d'envisager à travers une approche comparative l'émergence de nouveaux mécanismes à l'œuvre sur ces marchés du travail, en nous concentrant particulièrement sur les modes de gestion par les âges. Alors que ces deux pays se caractérisaient par la prééminence des marchés internes du travail, il s'agit de se questionner sur les modalités de leur déstabilisation et sur la nature de dynamiques de gestion d'emploi renouvelée. Les marchés du travail en France et au Japon ont connu des évolutions notables au cours de la décennie précédente. Ces transformations se traduisent par un double phénomène aux logiques concomitantes. Il s'agit, d'une part, de la « déstabilisation » des marchés internes, longtemps considérés comme une modalité d'organisation dominante dans les deux pays, et d'autre part, de l'effritement des cloisonnements entre les différentes catégories ou types de segments qui se traduit par un flou sur leurs frontières respectives et des passages de plus en plus fréquents de l'un à l'autre pour des franges élargies de la population active. Dans un contexte de recherche de flexibilité et de chômage de masse, la transformation des modes de gestion et d'organisation du travail sont un des éléments déterminant de ce brouillage des frontières et de la déstabilisation du rapport salarial fordiste. Pourtant, malgré la pesanteur du chômage de masse et une progression indéniable des formes atypiques de travail, une part assez large du salariat conserve un statut classique ou un contrat standard. La « norme d'emploi » basée sur le statut des CDI, certes combinée avec des situations de plus en plus complexes du travail (sous-traitance, externalisation des opérations, délégation du travail etc.), semble continuer à jouer son rôle pivot dans la société salariale. Cette situation n'apparaît pas correspondre tout à fait ni à « l'éclatement des normes d'emplois », ni à la précarisation généralisée du marché du travail. L'hypothèse de la libéralisation des marchés et des espaces qui redéfinirait profondément les rapports sociaux de production et salariaux mérite d'être nuancée et précisée, notamment à l'aide de recherches comparatives. La gestion des âges constitue une clé pertinente pour rendre compte de ces transformations. En effet, la remise en cause des principes de marchés internes en France et au Japon conduit logiquement à repenser le rapport entre les âges, les transitions d'entrée et de sortie dans la vie active, et au-delà, l'ensemble de la trajectoire des individus sur leur cycle de vie professionnelle. Au travers des modes spécifiques de gestion de main d'œuvre des travailleurs seniors, on décryptera les nouvelles formes d'organisation du travail qui font éclater les frontières traditionnelles de l'entreprise et du salariat.
Complete list of metadata

Cited literature [5 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00521449
Contributor : Emilie Lanciano Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, September 27, 2010 - 3:22:14 PM
Last modification on : Friday, February 4, 2022 - 3:27:35 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, December 28, 2010 - 2:52:02 AM

File

Lanciano_Nohara_RA_gulation_20...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00521449, version 1

Citation

Emilie Lanciano, Hiroatsu Nohara. « Gestion des âges et processus de déstabilisation des marchés du travail au Japon : le cas des secteurs de la sidérurgie et de la production d'ordinateurs de 1989 à 2007». conférence « Forum de la Régulation », Dec 2009, Paris, France. ⟨halshs-00521449⟩

Share

Metrics

Record views

88

Files downloads

91