Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La gestion des TPE classiques, entre territorialité et fidélité.

Résumé : Les Très Petites Entreprises représentent l'immense majorité des entreprises en France comme dans tous les pays développés. Les enjeux économiques et politiques que l'on peut leur associer sont particulièrement d'actualité, par leur capacité à générer de l'emploi et de la valeur quand les grandes entreprises sont à la peine. Une récente littérature s'attache aujourd'hui à spécifier ces organisations dans le but de leur offrir de meilleurs outils de gestion. S'inscrivant dans le cadre de ces travaux, cette communication conceptuelle a pour but d'apporter un éclairage particulier des TPE, malgré leur grande hétérogénéité. Après avoir repris les critères quantitatifs, opérationnels mais limités, nous retenons des caractéristiques générales issues de la littérature en insistant sur l'homologie entrepreneur – entreprise et l'attitude face à la croissance. Forcément limitée en interne en compétences et ressources, la TPE doit aller chercher à l'extérieur les éléments qui lui font défaut, sans que cela ne puisse relever d'une démarche stratégique volontaire. Les frontières de la TPE deviennent poreuses et elle s'inscrit dans une démarche organisationnelle de production de type réseau. La faiblesse de la communication externe formalisée conduit à privilégier les contacts « proches » et à agir sur un territoire spécifique. Nous utilisons alors le cadre théorique des réseaux sociaux et la psychologie de l'espace de MOLES et RHOMER adaptée par TORRES pour représenter ces interactions et mettre en évidence un socle commun de connaissances, animé par la réputation et le bouche à oreille, existant sur une zone géographique délimitée et comment les acteurs l'utilisent. L'omniprésence du dirigeant à tous les niveaux de la gestion de la TPE, les risques inhérents à ces entreprises et l'impact du territoire d'activité conduisent l'entrepreneur à privilégier une proximité issue de signaux forts, ce qui va le différencier de la PME utilisant davantage de signaux faibles pour développer ou renouveler son volume d'activité. Fortement dépendante des parties prenantes locales avec lesquelles l'entrepreneur traite en direct, nous avançons que la TPE classique borne sa croissance au profit de la fidélité au réseau qui apporte un équilibre sécurisant dans l'activité quotidienne. Cette fidélité explique le caractère non optimisant de la gestion des TPE classique. Ce travail est issu d'une large revue de littérature et de l'expérience professionnelle de l'auteur. Nous dépassons le cadre de la TPE pour aller puiser dans la littérature relative à la spécificité de la PME où se trouvent nombre de théories et de modélisations utiles pour appréhender la réalité des TPE.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

Cited literature [18 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00519024
Contributor : Stéphane Foliard Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, September 17, 2010 - 6:57:23 PM
Last modification on : Wednesday, May 26, 2021 - 12:48:02 PM
Long-term archiving on: : Thursday, December 1, 2016 - 11:33:27 PM

File

foliard_cifepme2010.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00519024, version 1

Citation

Stéphane Foliard. La gestion des TPE classiques, entre territorialité et fidélité.. CIFEPME 2010 BORDEAUX, Oct 2010, BORDEAUX, France. ⟨halshs-00519024⟩

Share

Metrics

Record views

1349

Files downloads

5034