Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Le public en campagne. Analyse du discours des publics de la campagne électorale présidentielle à travers une séquence de question ouverte et fermée

Résumé : La plupart des questions ouvertes de sondage sont retranscrites à la main puis font l'objet d'un post-codage. Malgré les consignes données aux enquêteurs de retranscrire « mot à mot » les réponses (Marc, 2001), il semble qu'une partie de celles-ci sontt transformées ou irrémédiablement perdue (Caillot et Moine 2001, Lalllich-Boidin, 2001) par ailleurs il semble qu'il faille prendre en compte un effet « enquêteur », tous n'étant pas également fidèle dans leur retranscription. Les nouveaux systèmes de gestion d'enquête CATI et CAPI permettent d'enregistrer intégralement les réponses des personnes interrogées avec leur accord. Il est donc désormais possible d'analyser l'ensemble du verbatim des répondants. Cette communication cherche à répondre aux questions suivantes : Quelles sont les principales différences entre les deux types de texte ? A-t-on intérêt à enregistrer systématiquement les réponses bien que ces enregistrements demandent l'accord toujours conditionnel des personnes interrogées et entraînent un surcoût lié à une retranscription exhaustive ? Au-delà de ces questions empiriques et pratiques, il s'agira de savoir si l'on doit considérer les réponses à des questions ouvertes comme de véritables discours et d'adapter ainsi nos stratégies de recueil et d'analyse. Dans une première partie de cette communication, nous discuterons de premières hypothèses issues des travaux existants, dans une deuxième partie, nous présenterons le protocole d'enquête dont nous analyserons les résultats dans une dernière partie. Les réponses à des questions ouvertes doivent-elles être considérées comme des discours ? Les premiers travaux comparant des réponses retranscrites « à la main » et enregistrées (Caillot et Moine 2001, Brugidou et Escoffier, 2005, Brugidou 2006) montrent que les retranscripteurs (qui souvent seront les mêmes que ceux qui post-codifieront la question ouverte) privilégient les mots-thèmes au détriment des mots-outils. En effet, la post-codification porte en général sur l'identification de thèmes et très rarement sur le rhème, les modalisations du discours, il est donc inutile pour l'enquêteur de noter les marques du discours.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00493269
Contributor : Mathieu Brugidou <>
Submitted on : Friday, June 18, 2010 - 12:33:36 PM
Last modification on : Friday, November 20, 2020 - 11:16:08 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00493269, version 1

Collections

Citation

Mathieu Brugidou, Michèle Moine. Le public en campagne. Analyse du discours des publics de la campagne électorale présidentielle à travers une séquence de question ouverte et fermée. 9 ièmes Journées d'analyse des données textuelles, Mar 2008, Lyon, France. pp.241-252. ⟨halshs-00493269⟩

Share

Metrics

Record views

217