Chopin e il suono di Pleyel - Chopin and the Pleyel Sound - Chopin et le son Pleyel

Résumé : Ce volume collectif trace tout d'abord un portrait inédit de Chopin, qui, à la valeur du musicien, ajoute la connaissance de l'homme dans sa vie parisienne et dans ses rencontres avec ses amis polonais (« Chopin le plus parisien des Polonais », Marie-Paule Rambeau). Il s'intéresse ensuite aux rapports entre Chopin et son facteur de prédilection, Camille Pleyel. Les trois derniers concerts de Chopin, donnés dans les nouveaux salons Pleyel, sont ainsi analysés grâce à leur réception dans la presse (« Les concerts de Chopin chez Pleyel (1841, 1842, 1848) », Jean-Jacques Eigeldinger). Le journal et les mémoires du compositeur Józef Brzowski permettent de découvrir pour la première fois, dans une édition annotée traduite du polonais, aussi bien la vie musicale parisienne que le quotidien de Chopin (« Józef Brzowski : un musicien polonais dans le Paris musical de la Monarchie de Juillet », Marie-Paule Rambeau avec la collaboration d'Ewa Talma-Davous). L'enquête sur la collection de peintures du pianiste virtuose Frédéric Kalkbrenner tient à la fois de l'histoire du goût et d'une histoire sociale des musiciens (« La collection de tableaux de Frédéric Kalkbrenner » Florence Gétreau). La deuxième partie de l'ouvrage est consacrée à la facture instrumentale. Elle donne à comprendre les caractéristiques particulières du « son Pleyel » qui portent sur les types de mécaniques, la nature des cordes (diamètres, longueurs, métallurgie, tension, plan de cordage), les marteaux et les tables d'harmonie. Cette facture Pleyel est replacée dans celle de son temps (« Les pianos de Pleyel durant les années parisiennes de Chopin » par Christopher Clarke). Un important ensemble de documents d'archives est ensuite présenté et transcrit in extenso pour la première fois. Il est constitué par les documents notariaux établis au moment des successions respectives d'Ignace Pleyel, de Camille Pleyel et de son associé Frédéric Kalkbrenner (« Les successions Pleyel et Kalkbrenner » par Alban Framboisier et Florence Gétreau). Quatre pianoforte à queue Pleyel (1839, 1852, 1882, 1885) appartenant à la collection Fernanda Giulini, commanditaire et mécène de l'ouvrage, sont ensuite présentés dans toutes leurs caractéristiques organologiques, complétant le catalogue monumental des 62 autres instruments, publié en 2006 (Notices par John Henry van der Meer, Grant O'Brien, Giovanni Paolo Di Stefano ; CD d'œuvres de Chopin enregistrées sur les quatre instruments). Index des noms.
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00489566
Contributeur : Florence Gétreau <>
Soumis le : samedi 5 juin 2010 - 20:49:43
Dernière modification le : vendredi 14 septembre 2018 - 09:56:02

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00489566, version 1

Collections

Citation

Florence Gétreau. Chopin e il suono di Pleyel - Chopin and the Pleyel Sound - Chopin et le son Pleyel. Villa Medici Giulini, pp.380, 2010. ⟨halshs-00489566⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

757