La comparaison « pair à pair » dans l'univers des cadres interprétatifs de l'analyse politique comparée

Résumé : Si l'on accepte de scinder schématiquement les discussions sur l'analyse comparée en sciences sociales en quelques grandes catégories, trois questions émergent rapidement du débat scientifique : à partir de quel nombre de cas d'étude n peut-on établir une comparaison correcte ? Quel est l'intérêt respectif de ces comparaisons ? Et surtout, quelles méthodes s'appliquent selon le nombre de cas d'études retenu ? Une quatrième question, d'ordre pratique, concerne ensuite le rendu, à l'écrit, du travail comparatif. Ce dernier questionnement devient crucial si l'on fait l'hypothèse que cette étape de mise en forme influe sur la capacité de généralisation et sur le degré de cumulativité des analyses. Au cours des deux décennies passées, le débat mené au sein du sous-champ de l'analyse politique comparée s'accorde sur la proposition suivante : toute comparaison à n = 1 est envisageable et susceptible d'avoir un intérêt scientifique, si et seulement si la comparaison s'accompagne d'un cadre interprétatif valide au regard de la méthode employée. Or la validité des comparaisons fondées sur un faible nombre de cas d'études reste sujette à un débat intense, d'autant plus que leur mode de présentation écrite procure parfois l'illusion d'une juxtaposition monographique, au détriment de l'objectif initial de généralisation porté par l'analyse comparée. L'objet de cette communication consiste à montrer que ce débat présente l'avantage d'avoir incité les utilisateurs de cadres interprétatifs construits sur des comparaisons à « faible n » à préciser leur pensée sur la teneur de leurs analyses. Cette observation est illustrée à partir du cas des comparaisons à n = 2, dites comparaisons « pair à pair ». Une réflexion supplémentaire sur la production écrite des recherches comparatives, et plus particulièrement des comparaisons « pair à pair », permettra d'introduire certaines considérations d'ordre rédactionnel et visuel encore peu abordées dans les formations à l'analyse comparée.
Type de document :
Communication dans un congrès
Écrire la comparaison, Jun 2010, Lyon, France. 〈http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article1601〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00486623
Contributeur : François Briatte <>
Soumis le : vendredi 29 avril 2011 - 14:26:54
Dernière modification le : mardi 13 mars 2018 - 16:40:05
Document(s) archivé(s) le : samedi 30 juillet 2011 - 02:45:07

Fichiers

Briatte_Comparaison2010_Annexe...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Partage selon les Conditions Initiales 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00486623, version 2

Collections

Citation

François Briatte. La comparaison « pair à pair » dans l'univers des cadres interprétatifs de l'analyse politique comparée. Écrire la comparaison, Jun 2010, Lyon, France. 〈http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article1601〉. 〈halshs-00486623v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

214

Téléchargements de fichiers

668