Penser la ville en guerre entre fragmentations et recompositions spatiales

Résumé : Peut-on "comparer l'incomparable" (selon la formule de Marcel Detienne) ? A cette invitation de la journée d'études "Du comparatisme en géographie", il est proposé de répondre par une présentation de la méthodologie de recherche dans un travail de thèse comparatiste sur des villes en guerre aux contextes très différenciés : Abidjan, Beyrouth et Mitrovica. L'efficacité géographique de la guerre sur les villes se lit non seulement à travers les paysages de ruines (souvent très médiatisés), mais surtout dans les reconfigurations spatiales et territoriales. Par-delà les spécificités locales, comment peut-on construire la "ville en guerre" comme objet géographique ?
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00476707
Contributor : Bénédicte Tratnjek <>
Submitted on : Tuesday, April 27, 2010 - 9:58:26 AM
Last modification on : Thursday, March 21, 2019 - 12:03:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00476707, version 1

Citation

Bénédicte Tratnjek. Penser la ville en guerre entre fragmentations et recompositions spatiales. Du comparatisme en géographie. Les villes à travers les continents, May 2008, Paris, France. ⟨halshs-00476707⟩

Share

Metrics

Record views

288