Le génie chimique en France : la difficile genèse d'une science appliquée.

Résumé : Les disciplines d'ingénierie présentent un intérêt particulier pour la sociologie des sciences comme pour l'étude des processus d'innovation. Au sein de la sociologie ou de l'économie des sciences, les débats sur la finalisation (Schäffer, 1983), le “mode 2” (Gibbons et alii, 1994) ou la “triple hélice” (Hertkowitz et Leydesdorff, 1997) ont réactivé dans le champ de l'étude sociale des sciences la question du rapport de celles-ci à la demande sociale, question peu traitée depuis les travaux anciens de Ben-David (1991). Ainsi, dans leur essai très remarqué, Gibbons et alii défendent l'hypothèse qu'émerge depuis quelques années une nouveau mode de production du savoir, centré sur les problèmes à résoudre tels qu'ils sont définis par l'industrie ou les pouvoirs publics, en rupture avec l'organisation académique des disciplines. La science pourrait se diriger alors vers une sorte de dé-différenciation des disciplines rompant avec le mouvement de segmentation étudié naguère par Ben-David ou même par Mullins (1972), qui montre comment ce qui est au départ un simple réseau de chercheurs peut parvenir au statut de spécialité ou de discipline.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [45 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00476382
Contributor : Michel Grossetti <>
Submitted on : Monday, April 26, 2010 - 12:10:35 PM
Last modification on : Friday, March 22, 2019 - 10:54:01 AM
Long-term archiving on : Tuesday, September 28, 2010 - 1:06:08 PM

Files

GC98.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00476382, version 1

Collections

Citation

Michel Grossetti, Claude Detrez. Le génie chimique en France : la difficile genèse d'une science appliquée.. EASST'98 general conference, 1998, Inconnue, France. ⟨halshs-00476382⟩

Share

Metrics

Record views

354

Files downloads

1964