Educatrices anglaises et tourmente révolutionnaire : infléchissement des pratiques et des discours à la fin du dix-huitième siècle

Résumé : L'Angleterre du dix-huitième siècle, en grande partie parce qu'elle est un pays de tradition protestante, a une problématique légèrement différente de la France à la fois sur l'enseignement des femmes et sur leur éducation. Chez les éducatrices à la pensée politique la plus radicale, le déclenchement de la Révolution française suscite les espoirs d'une égalité des sexes et d'un traitement commun des filles et des garçons dans le cadre d'un renouvellement du système éducatif. Il est intéressant de mettre en lumière, après un aperçu de la situation anglaise à la veille de 1789, cette influence de la Révolution sur la pensée des femmes éducatrices en Angleterre, en s'attachant particulièrement aux figures les plus connues de l'époque, comme Catharine Macaulay ou Mary Wollstonecraft. On soulignera comment le discours révolutionnaire, bien que porteur d'espoir, a pu aussi générer des craintes à propos de l'éducation des femmes dans un pays étranger tel que l'Angleterre, avec en particulier la reaction de Hannah More a ce type d'enseignement nouveau proné par les plus radicales des femmes ecrivains.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00459146
Contributor : Marie-Odile Bernez <>
Submitted on : Tuesday, February 23, 2010 - 1:11:51 PM
Last modification on : Friday, June 8, 2018 - 2:50:13 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00459146, version 1

Collections

Citation

Marie-Odile Bernez. Educatrices anglaises et tourmente révolutionnaire : infléchissement des pratiques et des discours à la fin du dix-huitième siècle. Femmes éducatrices au Siècle des Lumières,, Jun 2006, rennes, France. pp.319-331. ⟨halshs-00459146⟩

Share

Metrics

Record views

191