Les restes animaux (de la nécropole de Gœblange)

Résumé : Les vestiges animaux de la nécropole de Gœblange ont eu à affronter des conditions de conservation assez difficiles. En effet, les ossements non brûlés y sont très altérés, et sont à considérer comme des rescapés qui ont manifestement bénéficié de circonstances particulières, comme la protection offerte par les oxydes cuivreux au voisinage des objets en bronze. Par contre ceux qui sont passés par le bûcher ont été beaucoup moins sensibles aux agressions du sédiment, et nous sont parvenus sans plus de dommages que ceux découlant de la crémation, déformations, fissuration ou fragmentation. Des restes animaux ont été découverts dans la plupart des tombes, sur l'emplacement du bûcher, dans les épandages et dans les fosses à offrande. La liste des espèces est assez diversifiée. Cela est dû à la présence, en plus des animaux domestiques classiques, du cerf, du lièvre et de l'oie. Trois catégories se distinguent par leur abondance, le porc (893 restes), le coq (31) et les caprinés (58).
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00459021
Contributor : Patrice Meniel <>
Submitted on : Tuesday, February 23, 2010 - 9:31:56 AM
Last modification on : Friday, September 14, 2018 - 9:56:08 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00459021, version 1

Collections

Citation

Patrice Méniel. Les restes animaux (de la nécropole de Gœblange). Metzler J. La nécropole de Gœblange., Musée national d'histoire et d'art, pp.205-224, 2009, Dossiers d'archéologie du musée national d'histoire et d'art. ⟨halshs-00459021⟩

Share

Metrics

Record views

153