Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

L'aliénation d'un tramway au travail : la difficile représentation du travail dans les réseaux de transports urbains « mondialisés »

Résumé : Les objets techniques sont pour le moins négligés dans l'analyse des relations professionnelles, ils sont pourtant des témoins précieux de l'état de ces relations car inscrits au cœur même des rapports de production. Leur forme et leur matérialité manifestent le travail d'influence des acteurs. Dans une sorte d'archéologie, on peut alors recomposer les modalités de présence (ou d'absence) des différents acteurs impliqués dans les processus de conception. À partir d'un travail d'expertise demandé par des comités d'entreprise de réseaux de province (Nancy, Clermont-Ferrand et Reims) autour d'une innovation technologique — les tramways sur pneus — et d'une recherche menée dans le cadre du Prédit, nous avons pu mettre en évidence le paradoxe suivant : alors que l'innovation porte précisément sur la transformation du travail de conduite, aucune réflexion n'a été menée sur le travail des conducteurs. Ils n'ont fait l'objet d'aucune prise en compte dans les différents processus de conception. Ceci est vrai pour cette innovation mais on retrouve également ce désintérêt pour le travail dans la conception des tramway. Depuis leur réintroduction en France, il y a plus de vingt ans, aucun travail de retour d'expérience ou d'analyse des postes de travail n'a été réalisé ni par Alstom ni par les exploitants. Cette situation trouve pour partie son origine dans les différents processus de recomposition de l'organisation des réseaux depuis la fin des années 70. Certains sont directement liés à l'ouverture des marchés avec la fin des rapports privilégiés entre un exploitant public et un constructeur national (appel d'offres fonctionnel, par exemple) d'autres sont liés à l'histoire nationale qui ont amené les autorités organisatrices à reprendre en main l'investissement alors qu'ils sous traitaient la direction des organisation. La conjonction de ces différents processus ont amené à mettre au centre du système des relations industrielles, l'autorité organisatrice, seul « client » véritable tant pour les entreprise de réseaux (Kéolis, Transdev, Véolia ou RATP service) que pour les constructeurs (Alstom, Bombardier, Siemens...). Dans cette reconfiguration du réseau des relations industrielles, il n'y avait plus véritablement place pour le terrain, aussi bien du côté des voyageurs que du côté des conducteurs. La communication vise à expliciter cette déstructuration de l'organisation avec des actionnaires (les autorités organisatrices) qui sous traitent la gestion des réseaux à des équipes réduites de salariés qui appartiennent à des groupes de service, positionnés à l'international et à comprendre la relation existante avec l'effacement constaté du travail comme acteur.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

Cited literature [24 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00437506
Contributor : Robin Foot <>
Submitted on : Monday, November 30, 2009 - 5:11:11 PM
Last modification on : Sunday, October 25, 2020 - 7:07:52 AM
Long-term archiving on: : Thursday, June 17, 2010 - 10:49:42 PM

File

Tramway-mondial-travail_Foot.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00437506, version 1

Citation

Robin Foot. L'aliénation d'un tramway au travail : la difficile représentation du travail dans les réseaux de transports urbains « mondialisés ». Mondialisation et recomposition des relations professionnelles,, Jun 2008, Rouen, France. pp.564-572. ⟨halshs-00437506⟩

Share

Metrics

Record views

229

Files downloads

266