Evaluer n'est pas gérer : considérations pour rompre le pouvoir des critères et des indicateurs

Résumé : Dans le domaine forestier, le succès mondial de l'approche "critères et indicateurs" s'explique par la volonté de définir précisément la notion de gestion durable. Recevable en théorie, ce projet s'avère contestable en pratique, car il s'apparente à la quête d'un modèle de forêt idéale, censé satisfaire, partout et toujours, aux différentes "fonctions forestières". Portée par le courant de la certification, cette approche dominante aboutit ainsi à un paradoxe étonnant : personne ne sait vraiment dire ce qu'est la gestion durable, mais tout le monde sait l'évaluer. La confrontation avec la réalité du terrain, à partir d'un travail réalisé dans le territoire de Belledonne-Grésivaudan, permet de mieux comprendre en quoi les critères et les indicateurs s'avèrent très insuffisants pour assurer une meilleure prise en charge des problèmes auxquels sont confrontés les acteurs liés à la forêt et au bois.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00435306
Contributor : Patrick Gilbert <>
Submitted on : Tuesday, November 24, 2009 - 10:02:39 AM
Last modification on : Thursday, December 12, 2019 - 10:28:30 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00435306, version 1

Citation

Hervé Brédif, Paul Arnould. Evaluer n'est pas gérer : considérations pour rompre le pouvoir des critères et des indicateurs. Revue Forestière Française, Ecole nationale du génie rural, 2004, 56 (5), pp.485-502. ⟨halshs-00435306⟩

Share

Metrics

Record views

1107