Syntaxe du trait d'union : Structures complexes

Résumé : Parmi les différents emplois du trait d'union en français (emplois typographiques, grammaticaux, lexicaux, etc.), il faut considérer un ensemble de structures complexes qui dépassent le cadre du mot. Trois modèles sont identifiés : 1) la corrélation, fondée sur la particule mi- (mi-sérieux, mi-plaisant) ; 2) la juxtaposition, et plus particulièrement la structure N0 N1-N2 (l'opposition consonne-voyelles, le vol Paris-Londres), qui permet une description typologique fondée sur la nature du terme introducteur (N0) ; 3) la surcomposition (conférence de presse-marathon, ex-homme de gauche), caractérisée par un désaccord entre la structure morphologique et les limites graphiques (*presse-marathon, *ex-homme). Elle peut se combiner avec les deux premiers modèles (mi-salle de billard, mi-cabinet de travail ; l'interaction recherche fondamentale-recherche appliquée). L'analyse de ces structures s'inscrit dans la perspective d'un traitement automatique des formes complexes.
Type de document :
Article dans une revue
Lingvisticae Investigationes, John Benjamins Publishing Company, 1995, 19 (1), pp.153-171
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [1 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00433840
Contributeur : Michel Mathieu-Colas <>
Soumis le : jeudi 27 janvier 2011 - 11:53:23
Dernière modification le : vendredi 4 janvier 2019 - 17:33:00
Document(s) archivé(s) le : jeudi 28 avril 2011 - 02:23:32

Fichier

Syntaxe_du_trait_d_union.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00433840, version 1

Citation

Michel Mathieu-Colas. Syntaxe du trait d'union : Structures complexes. Lingvisticae Investigationes, John Benjamins Publishing Company, 1995, 19 (1), pp.153-171. 〈halshs-00433840〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

347

Téléchargements de fichiers

2856