La vaisselle de table à Byzance : un artisanat et un marché peu perméables aux influences extérieures

Résumé : L'auteur s'interroge sur les liens éventuels qui existaient entre Byzance, l'Occident chrétien et le monde musulman dans le domaine de l'artisanat potier d'une part et dans celui du commerce de la vaisselle de table d'autre part. Les potiers exerçant à Byzance ont peu emprunté à leurs collègues étrangers que ce soit dans le domaine technique, stylistique ou iconographique. Cet artisanat est resté très hermétique aux procédés de fabrication et de décoration de la vaisselle de terre qui étaient pourtant très variés en Orient. Aux côtés des modestes fabrications locales, des productions plus sophistiquées ont été commercialisées dans l'Empire byzantin, elles répondaient peut-être à la demande des étrangers installés à Byzance – en particulier les Seldjoukides et les Francs.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00426182
Contributor : Véronique François <>
Submitted on : Friday, October 23, 2009 - 3:21:14 PM
Last modification on : Wednesday, July 10, 2019 - 7:08:02 AM
Long-term archiving on : Thursday, June 17, 2010 - 5:46:10 PM

File

Francois_vaisselle_Byzance.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00426182, version 1

Collections

Citation

Véronique François. La vaisselle de table à Byzance : un artisanat et un marché peu perméables aux influences extérieures. M. Balard, E. Malamut, J.-M. Spieser. Byzance et le monde extérieur. Contacts, relations, échanges, 21, ⟨Publications de la Sorbonne⟩, pp.211-223, 2005, Byzantina Sorboniensa, 9782859445027. ⟨halshs-00426182⟩

Share

Metrics

Record views

307

Files downloads

722