De l'expérience plurilingue à l'expérience diglossique : migrants maliens en France

Résumé : La gestion d'un répertoire plurilingue peut être régie par des codes valables pour toute une société donnée. On peut alors parler de socialisation langagière plurilingue. L'enfant apprend à utiliser les différentes langues de son répertoire linguistique dans des situations de communication différentes. Le plurilinguisme n'entraîne aucune rupture dans la vie de l'individu, pas plus qu'il n'est la marque d'une rupture. Il s'agit alors d'une sociabilisation langagière homogène. Il en va autrement pour les migrants, et notamment les migrants originaires de pays du sud plurilingues (dans le cas étudié, il s'agit de migrants maliens), vers des pays du nord « monolingues » dont le modèle social dominant est le monolinguisme (un pays est rarement monolingue dans sa totalité). De par cette socialisation langagière « hétérogène », ils portent en eux plusieurs schémas culturels qu'ils activent, certains dans telles situations et certains dans d'autres. http://www.cairn.info/revue-cahiers-d-etudes-africaines-2001-3-p-619.htm
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers d'études africaines, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 2002, pp.619-636
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00425292
Contributeur : Cécile Van den Avenne <>
Soumis le : mardi 20 octobre 2009 - 16:12:16
Dernière modification le : mardi 21 juin 2016 - 09:35:01

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00425292, version 1

Collections

Citation

Cécile Van den Avenne. De l'expérience plurilingue à l'expérience diglossique : migrants maliens en France. Cahiers d'études africaines, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 2002, pp.619-636. 〈halshs-00425292〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

153