Axiologie des inscriptions chez Flaubert, voyageur en Orient

Résumé : Si Flaubert, à l'instar de son compagnon Maxime Du Camp, ne dédaigne pas de relever quelques inscriptions antiques durant son voyage en Orient, il s'intéresse bien plus à un autre type d'inscriptions, que l'on qualifiera ici de " sauvages ", c'est-à-dire aux graffitis, leur conférant dans ses notes de voyage, un statut et une légitimité que ces inscriptions n'avaient jamais connus jusque-là. Ce sont les manifestations et le sens de cette révolution axiologique que l'on interroge ici. Le traitement du graffiti sert ainsi de marqueur pour mettre en lumière un aspect fondamental de l'esthétique en formation du romancier : la description change d'angle, élit un nouveau point de vue, surplombant, qui permet la synthèse et où l'écrivain se fait " œil ".
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [1 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00419092
Contributor : Stéphanie Dord-Crouslé <>
Submitted on : Thursday, August 20, 2015 - 3:13:00 PM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 3:25:00 AM
Long-term archiving on: Wednesday, April 26, 2017 - 9:50:33 AM

File

Axiologie_inscriptions_Flauber...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Collections

Citation

Stéphanie Dord-Crouslé. Axiologie des inscriptions chez Flaubert, voyageur en Orient. Revue d'histoire littéraire de la France, Presses universitaires de France (PUF), 2009, pp.573-586. ⟨10.3917/rhlf.093.0573⟩. ⟨halshs-00419092⟩

Share

Metrics

Record views

244

Files downloads

254