POUR UNE APPROCHE SENSIBLE DE L'ARCHITECTURE, LE ROMAN NATURALISTE

Résumé : Ces dernières années, les recherches menées dans les écoles d'architecture françaises se sont attachées à fonder les savoirs théoriques dans le domaine des ambiances architecturales et urbaines. Ces savoirs interrogent la perception d'un lieu en faisant référence aux différentes expériences personnelles vécues. L'architecte a alors besoin d'outils pour traduire le ressenti d'un lieu et le communiquer. Ainsi, la littérature peut constituer une aide à la représentation des ambiances grâce à sa capacité évocatrice de sensations et d'émotions. Comme le souligne Lorenza Mondada (Décrire la ville, éditions Anthropos, Paris, 2000, 284p.), la description permet d'apporter aux concepteurs et constructeurs de la ville un complément aux modes de représentations traditionnels que sont les plans, coupes et maquettes. Ce mode d'expression fait appel à la fois à l'imaginaire et à l'expérience personnelle.
Ainsi, nous nous appuyons sur la méthode de description des romanciers naturalistes pour comprendre comment la question des ambiances est intégrée dans le récit et identifier les transpositions possibles dans la pratique actuelle du projet architectural et urbain. En plus d'être marqué par un contexte économique, politique et urbain très prégnant qui se traduit par l'opération des grands travaux d'Hausmann à Paris, le naturalisme se donne comme objectif de détenir le « sens du réel » pour donner à l'intrigue un cadre proche de la réalité observée in situ. Les romanciers naturalistes n'hésitent pas à investir le terrain qu'ils mettent en scène à travers de longues descriptions d'ambiances architecturales pour placer leurs personnages dans un milieu défini. La détermination « quasi-scientifique » des auteurs naturalistes à traduire par le langage ce qu'ils voient et ce qu'ils ressentent dans les milieux urbains montre leur attachement à leur réalité contemporaine ce qui leur a valu le surnom de « romanciers de l'instantané ». Les nombreuses descriptions évocatrices de sensations fournies par les naturalistes constituent ainsi un fonds riche d'enseignement qui alimente les possibilités de représentations des ambiances architecturales et urbaines. Dans ce travail, nous nous intéressons plus particulièrement à Emile Zola pour ses qualités d'écrivain naturaliste et de théoricien engagé qui explique et justifie sa démarche face aux nombreuses critiques dont ce courant littéraire a fait l'objet. Nous proposons d'identifier, à travers l'analyse linguistique de descriptions sélectionnées parmi les œuvres : La Curée, Le ventre de Paris, L'Assommoir, Une page d'Amour, Au bonheur des Dames, L'Œuvre et enfin Paris, des procédés d'écriture naturalistes qui seraient transposables à la pratique professionnelle de l'architecte notamment à travers la perception d'un site.
L'approche littéraire proposée ici constitue l'amorce d'une réflexion plus générale sur les représentations iconographiques et langagières des ambiances architecturales et sur leurs capacités à émettre des sensations et émotions.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00418333
Contributor : Céline Drozd <>
Submitted on : Friday, September 18, 2009 - 5:37:00 PM
Last modification on : Wednesday, September 19, 2018 - 4:04:02 PM
Long-term archiving on : Tuesday, June 15, 2010 - 11:51:41 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00418333, version 1

Collections

Citation

Céline Drozd, Daniel Siret, Christian Marenne. POUR UNE APPROCHE SENSIBLE DE L'ARCHITECTURE, LE ROMAN NATURALISTE. Equinoxes, 2008. ⟨halshs-00418333⟩

Share

Metrics

Record views

1592

Files downloads

2988