Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

L'itinérance récréative dans la construction culturelle et territoriale des destinations touristique de nature et de montagne

Résumé : Depuis les années mille neuf cent soixante-dix, la fortune et l'avenir des Alpes se sont essentiellement focalisés sur l'exploitation de l'or blanc et autres « applications estivales » du modèle de la station. Or, « la montagne ne fait plus rêver » (Ph. BOURDEAU, 2007), ce constat ressort actuellement des discours provenant des institutionnels, professionnels et aménageurs de la montagne. Ce constat est d'autant plus amer qu'il est considéré être le fruit de la désaffection des jeunes pour la montagne. L'objectif, ici, n'est pas de comprendre les raisons d'un tel renouvellement ou de cette désaffection ni de tenter de démontrer la véracité ou non de ces assertions, mais de saisir ce discours de crise du modèle de la station comme une opportunité pour penser un modèle touristique alternatif permettant un développement et une continuité territorial, basés sur les jeux d'acteurs locaux et une approche culturelle (J. CORNELOUP, Ph. BOURDEAU, P. MAO, 2004). Ainsi, cet article articulera une observation géo-culturelle des formes d'itinérance, et un regard sur cet objet via une entrée que l'on qualifiera de géo-économique. En s'appuyant sur deux acceptions de l'itinérance récréative dans la construction culturelle et territoriale des destinations (pour coller avec le titre) touristiques de nature et de montagne, deux critiques distinctes et omniprésentes de l'approche des activités récréatives et touristiques de montagne et de nature seront proposées. Une première, culturelle proposant une distinction entre « pratiquant » et « consommateur » touristique afin de montrer qu'ils établissent un rapport différent au territoire et à la destination. Puis une seconde, territoriale montrant comment l'itinérance récréative nécessite le passage d'une logique de périmètre défini, la station (caractéristique de la modernité), à celle d'une logique de contours flous, non définis, du lieu de pratique (symbole de la post-modernité) et propose une approche organisationnelle différente entre territoire récréatif polarisé et territoire en réseau ou soumis à des linéarités, des archipels. En outre, il est essentiel de repositionner les formes de pratiques itinérantes dans le champ des activités récréatives et du tourisme de nature et de montagne, puisque le cadre de cette étude permettra d'appliquer les outils déjà existant, tels que les Systèmes Culturels Localisés (J. CORNELOUP, Ph. BOURDEAU, P. MAO, 2004) autour de ces dernières pour observer ces objets émergents.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00404604
Contributor : Libéra Berthelot <>
Submitted on : Thursday, July 16, 2009 - 4:14:01 PM
Last modification on : Friday, November 20, 2020 - 11:16:03 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00404604, version 1

Collections

CNRS | PACTE | UGA

Citation

Libera Berthelot, Marc Langenbach. L'itinérance récréative dans la construction culturelle et territoriale des destinations touristique de nature et de montagne. Colloque Fin et confins du tourisme, May 2009, grenoble, France. ⟨halshs-00404604⟩

Share

Metrics

Record views

305