Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Le processus de dépublicisation des exécutions dans la France de la IIIe République

Résumé : L'occultation progressive de la publicité des exécutions dans la France du tournant XIXe-XXe siècle, jusqu'à leur déroulement dans la cour d'enceinte des prisons, est un phénomène qui nous informe sur la nature du processus de civilisation. La
dépublicisation du rituel exécutionnaire passe par la réduction de sa pompe, de sa durée, et son arraisonnement par l'espace pénitentiaire. Prise dans les politiques d'hygiénisation de la ville, la guillotine
paraît délivrer une mort « sale » et sanglante qui donnerait le goût de la violence et devrait être ôtée à la vue. Cette «formalisation » révèle donc en double
part le renoncement par le pouvoir à une technologie politique jugée inefficace et l'émergence de sensibilités s'accommodant mal désormais de la présence d'une effusion de sang dans l'espace public.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00389422
Contributor : Alexia Desmoulins <>
Submitted on : Thursday, May 28, 2009 - 4:46:41 PM
Last modification on : Friday, July 17, 2020 - 9:28:28 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00389422, version 1

Collections

PACTE | CNRS | UGA

Citation

Emmanuel Taïeb. Le processus de dépublicisation des exécutions dans la France de la IIIe République. Frontières, Université du Québec à Montréal, 2006, 19 (1), pp.49-54. ⟨halshs-00389422⟩

Share

Metrics

Record views

234