Le financement clair-obscur du syndicalisme français

Résumé : Les ressources des syndicats français sont très largement méconnues. Les renseignements disponibles montrent que la majorité des fonds proviennent des subventions publiques, des prélèvements sur les caisses de sécurité sociale et des aides des grandes entreprises. L'essentiel des ressources réside dans la mise à disposition de personnels qui continuent à être payés par leur employeur officiel (administrations publiques, caisses de sécurité sociale, grandes entreprises), soit au minimum 40 000 équivalents temps pleins. En regard de ces aides, les cotisations des membres représentent une proportion très faible des ressources totales des organisations syndicales.
Type de document :
Article dans une revue
Histoire et Liberté, 2008, pp.17-34
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00382635
Contributeur : Dominique Labbé <>
Soumis le : mardi 12 mai 2009 - 23:15:03
Dernière modification le : lundi 25 février 2019 - 15:28:04
Document(s) archivé(s) le : jeudi 10 juin 2010 - 22:58:50

Fichier

AndolfattoLabbeFinances.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00382635, version 1

Collections

Citation

Dominique Andolfatto, Dominique Labbé. Le financement clair-obscur du syndicalisme français. Histoire et Liberté, 2008, pp.17-34. 〈halshs-00382635〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

294

Téléchargements de fichiers

1273