Le doute et la douleur. Initiations et affects en pays sénoufo (Côte d'Ivoire)

Résumé : Les novices des deux principales initiations sénoufo n'expérimentent pas la même souffrance. Quand les impétrants de l'initiation au poro endurent une souffrance principalement physique, l'impétrante de l'initiation au sandogi est soumise à une souffrance essentiellement morale, qui prend la forme d'un doute concernant l'authenticité de son élection : un génie l'a-t-il véritablement choisie pour subir l'initiation au sandogi, ne mourra-t-elle pas pour l'avoir indûment subie ? Ce doute méticuleusement entretenu apparaît en premier lieu comme la marque distinctive d'une initiation qui, contrairement à l'initiation obligatoire et collective au poro, recrute ses membres par voie d'élection, et les recrute individuellement à la suite d'une infortune. Mais la présence du doute au cœur de l'initiation au sandogi tient également à ce qu'elle est une initiation féminine. De même que la souffrance physique participe à la transformation radicale que les initiations masculines prévoient pour leurs novices, la souffrance morale favorise la transformation sans discontinuité dont les initiations féminines semblent faire le projet pour leurs impétrantes.
Type de document :
Article dans une revue
Systèmes de pensée en Afrique Noire, CNRS, 2008, 18, pp.193-218
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00360963
Contributeur : Marianne Lemaire <>
Soumis le : jeudi 12 février 2009 - 17:33:30
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 01:44:48
Document(s) archivé(s) le : mardi 8 juin 2010 - 22:19:26

Fichier

Lemaire_2008.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00360963, version 1

Citation

Marianne Lemaire. Le doute et la douleur. Initiations et affects en pays sénoufo (Côte d'Ivoire). Systèmes de pensée en Afrique Noire, CNRS, 2008, 18, pp.193-218. 〈halshs-00360963〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1087

Téléchargements de fichiers

1482