Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

En quête d'un « terrain corporel », jeux de regards dans et sur la rue. : Communication au colloque « A travers l'espace de la méthode : les dimensions du terrain en géographie », Arras, 18-20 juin 2008.

Résumé : Résumé : L'un des problèmes du « terrain » en géographie est parfois d'être un phénomène impensé, tenu pour évident, dont la construction sociale et la complexité ne sont pas suffisamment perçues. Deux
manifestations de ce problème attirent tout particulièrement mon attention. D'une part, les frontières (qui passent pour évidentes) attribuées aux échelles des terrains légitimes : ainsi, il n'est pas toujours aisé d'aborder le corps comme objet ou terrain géographique. D'autre part, le « terrain » d'enquête des uns est le
monde d'une vie sociale complexe des autres : les espaces étudiés sont corporellement construits, par des présences, des mouvements, du simple fait qu'ils sont habités, appropriés, parcourus. Cette dimension
corporelle de la construction de l'espace échappe à de nombreuses recherches, même lorsqu'elles portent sur des phénomènes d'appropriation sociale, à cause du manque d'outils méthodologiques et conceptuels pour penser la corporéité de l'existence individuelle et sociale.

Or, la thématique corporelle reste encore rare dans la géographie française, qui ne connaît pas la profusion des travaux sur l'objet corporel observés dans la géographie anglo-saxonne par exemple.
Cependant, les appels à traiter du corps comme phénomène géographique fondamental pour l'individu et la société sont de plus en plus fréquents. Si le corps peut être un terrain (au sens de thématique) pour la géographie, il peut aussi être bien plus que cela : une problématique.

1. Pourquoi et comment amener la géographie sur le terrain du corps ? Le corps est la condition même de l'expérience de l'espace et du temps, de la durée, de la distance, des autres : la spatialité est donc
indissociable de la corporéité. Le corps n'a pas plus de raison de faire peur aux géographes que l'échelle individuelle depuis longtemps admise par les tenants de l'individualisme méthodologique. L'approche que je
propose est construite à partir d'une réflexion théorique alliant phénoménologie (Merleau-Ponty) et interactionnisme symbolique (Erving Goffman), élaborée dans le cadre d'une thèse juste soutenue (Germes, 2007). Sensorialité, perceptions, actions, interactions, représentations sont alors des composantes de l'expérience, qui devient une notion centrale. Le monde social n'est qu'une abstraction composée d'une multitude d'expériences, auquel l'enchevêtrement donne forme et ordre (social et spatial). L'intérêt de cette approche est d'envisager la corporéité de l'existence individuelle mais aussi, par un jeu d'échelles, de
l'existence sociale.

2. Quel rapport au terrain cette approche de la corporéité permet-elle de construire ? Une telle grille de lecture permet de comprendre, dans le cadre d'un rapport au terrain très empirique et soucieux d'observation
de la vie sociale, la subtilité et la complexité des rapports aux lieux. Des pratiques spatiales mouvantes, labiles, éphémères, événementielles peuvent alors être envisagées comme véritablement productrices d'espace social. La notion « d'appropriation » chère à la géographie sociale s'en trouve complexifiée et enrichie d'une multitude de nuances. J'exposerai dans cette contribution, à travers plusieurs exemples, tant notions qu'outils d'enquête. Je tenterai en conclusion d'objectiver le rapport chercheur/terrain qu'institue cette méthode.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00358930
Contributor : Yann Calberac <>
Submitted on : Wednesday, February 4, 2009 - 8:07:40 PM
Last modification on : Tuesday, July 9, 2019 - 10:08:06 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, June 8, 2010 - 9:54:54 PM

File

germes_terrain_arras.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00358930, version 1

Citation

Mélina Germes. En quête d'un « terrain corporel », jeux de regards dans et sur la rue. : Communication au colloque « A travers l'espace de la méthode : les dimensions du terrain en géographie », Arras, 18-20 juin 2008.. A travers l'espace de la méthode : les dimensions du terrain en géographie, Jun 2008, Arras, France. ⟨halshs-00358930⟩

Share

Metrics

Record views

279

Files downloads

336