Le terrain de l'atlas

Résumé : Le terrain est défini dans le dictionnaire critique de la géographie comme « Le concret, la pratique, l'espace que l'on parcourt pour une étude de terrain, en étant « sur les lieux », par opposition aux livres, documents, statistiques, au « bureau » [...] » (édition 1992, p.434, non signé)
Le terrain apparaît pour le géographe à la fois comme la garantie de la validation empirique de ces hypothèses de recherche et comme un habitus disciplinaire. S'il en est ainsi, que penser de cette pratique éditoriale qu'est l'atlas géographique ? Naguère ouvrage de synthèse, répertoire visuel de données, l'atlas s'impose aujourd'hui comme un genre d'ouvrage à part entière du savoir géographique, et non pas comme une ressource annexe et complémentaire. Pourtant, dans les atlas contemporain comme dans ceux d'autrefois, tant l'extraction de données in situ que la validation empirique des théories et des modèles issus du traitement statistique sont largement absentes. L'accès aux données constitue essentiellement ces dernières en informations de seconde main, dont on peut critiquer la fiabilité, mais seulement comme par une prétérition, pour mieux s'autoriser à les exploiter. Certes, dans ces atlas, un autre habitus disciplinaire se déploie, celui du cartographe : il n'en reste pas moins que l'articulation au terrain des auteurs d'atlas mérite interrogation.

Dans cette communication, je propose d'explorer ce questionnement à travers un retour d'expérience, sur l'ouvrage Atlas du Liban : territoires et société, récemment publié.
Décrire la réalisation d'un atlas comme le traitement essentiellement distant de sources statistiques d'origine principalement administrative, réalisé « au bureau », correspond peut-être (en encore ?) au cas de chercheurs dans des pays « développés » où l'accès aux statistiques est rendu quasiment instantané grâce à la mise à disposition de nombreuses sources par internet ou par support informatique (voir le dosser de L'espace géographique de 2000 consacré à ces questions). Cela ne correspond en rien à notre pratique pour la réalisation de ce travail.
L'accès à l'information et la mobilisation des sources y sont conditionnées par diverses procédures qui engagent des relations personnelles avec des intermédiaires et des détenteurs d'informations rares ou d'accès restreint. Plus que des procédures institutionnelles codifiées, l'obtention des données implique la constitution de relations d'échanges réciproques de diverses natures que l'objectif de la présente communication est de caractériser : rapports de force inter-institutionnels, contribution à une dynamique institutionnelle inter-administrative, insertion dans un réseau de collaboration technique et de mutualisation de données, sélection, reconnaissance et promotion de détenteurs non-institutionnels de données au rang de sources reconnues...
Le terrain, comme procédure d'extraction d'informations dans un contexte donné, apparaît dès lors non plus comme un dispositif topographique mais comme une relation construite dans la durée avec un ensemble d'interlocuteurs-intermédiaires-informateurs, dans une territorialité qui d'ailleurs peut très bien ne pas coïncider avec l'espace-sujet de la recherche – ici l'espace national libanais. La pratique de terrain engendre ici une relation de dépendance du chercheur à ces interlocuteurs et aux dispositifs d'accès aux sources.
Keywords : terrain atlas
Type de document :
Communication dans un congrès
À travers l'espace de la méthode : les dimensions du terrain en géographie, Jun 2008, Arras, France
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [3 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00357426
Contributeur : Myriam Houssay-Holzschuch <>
Soumis le : vendredi 30 janvier 2009 - 12:41:53
Dernière modification le : vendredi 30 janvier 2009 - 13:43:37
Document(s) archivé(s) le : mardi 8 juin 2010 - 19:50:56

Fichier

VERDEIL-Le_terrain_de_l_atlas-...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00357426, version 1

Citation

Éric Verdeil. Le terrain de l'atlas. À travers l'espace de la méthode : les dimensions du terrain en géographie, Jun 2008, Arras, France. 〈halshs-00357426〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

189

Téléchargements du document

81