Transmitir la identidad. Difusion y promocion de la identidad en las inscripciones publicitarias de la Navarra medieval (siglos XII-XV)

Résumé : Mémoire et écriture constituent deux instruments employés pour définir, affirmer ou diffuser une conscience identitaire, et ce, quelle que soit l'époque historique envisagée. La forme, le style et le contenu du document transmettent de façon intrinsèque l'intention qui a présidé à sa rédaction, et l'historien trouvera dans les sources écrites de quoi établir une histoire des mentalités (au sein de laquelle on trouve une histoire de l'identité), indépendamment de la nature du texte. La documentation écrite relative à la Navarre médiévale se caractérise par son abondance certes, mais surtout par la diversité des formes, des supports et des contenus. C'est le signe d'un dynamisme culturel très fort au Moyen Âge et d'un usage développé de la communication écrite. Parmi ces sources, on trouve les inscriptions tracées sur la pierre, le métal ou le bois avec pour objectif la communication d'une information au public le plus large possible. Parmi ces textes, on trouve les inscriptions funéraires (épitaphes, obituaires, fondation d'anniversaires), les inscriptions de commémoration (dédicaces d'églises, consécration d'autel, donations, etc.), les signatures d'artistes, d'artisans ou de commanditaires, et bien d'autres formes encore. En Navarre, les textes épigraphiques constituent une véritable richesse patrimoniale et documentaire, même si ce n'est pas la province espagnole la plus riche. Malgré cela, il s'agit de sources mal connues et peu utilisées dans l'historiographie actuelle, sans doute à cause des problèmes d'édition, de lecture et d'interprétation qu'elles supposent fréquemment. Au Moyen Âge comme aujourd'hui, les textes épigraphiques, quelle que soit leur nature et leur fonction, doivent garantir la publicité et le souvenir des faits et des personnes. L'inscription est un vecteur publicitaire, utilisé dans la diffusion ou dans l'affirmation de la mémoire, individuelle ou collective. Dans le même temps, le texte épigraphique se trouve à même de diffuser et d'affirmer une identité. Pour comprendre le rôle éventuel de l'inscription dans une telle entreprise publicitaire, il faut mesurer les implications du terme identité. Elle concerne d'abord la définition d'une individualité, une affirmation de soi, l'expression de ce que l'on est par rapport à l'autre et par rapport au groupe. L'identité concerne ensuite l'appartenance à un groupe, l'affirmation d'une identité collective, une définition de l'origine et de la communauté. C'est cette double implication identitaire que l'on retrouve tout au long de la deuxième partie du Moyen Age en Navarre avec la création, par les textes, d'une histoire et d'une mémoire collectives. Les inscriptions, forme médiévale de la communication publicitaire, participent activement à la diffusion et à la promotion d'une certaine identité navarraise, au niveau individuelle d'abord, au niveau collectif ensuite, et enfin, au niveau institutionnel.
Type de document :
Communication dans un congrès
Actas del VI Congreso de Historia de Navarra., Sep 2006, Pampelune, España. Ediciones Eunate y SEHN, pp.68-80, 2007
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00343559
Contributeur : Vanessa Ernst-Maillet <>
Soumis le : vendredi 21 janvier 2011 - 13:39:56
Dernière modification le : vendredi 8 septembre 2017 - 16:09:40
Document(s) archivé(s) le : samedi 3 décembre 2016 - 00:49:05

Fichier

articulo_SEHN.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00343559, version 1

Collections

Citation

Vincent Debiais. Transmitir la identidad. Difusion y promocion de la identidad en las inscripciones publicitarias de la Navarra medieval (siglos XII-XV). Actas del VI Congreso de Historia de Navarra., Sep 2006, Pampelune, España. Ediciones Eunate y SEHN, pp.68-80, 2007. 〈halshs-00343559〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

179

Téléchargements du document

1078