Effets établissement et salaires des diplômés des universités françaises

Résumé : L'objectif de cet article est d'étudier les liens entre les salaires des diplômés de l'université en France et certaines caractéristiques de ces universités. Nous prenons appui sur les données de l'enquête "Génération 98" du Céreq enrichies par des données issues principalement de l'annuaire des établissements d'enseignement supérieur pour les caractéristiques des universités. La modélisation employée, une analyse multiniveaux, permet d'exploiter la hiérarchie de nos données et ainsi d'identifier, voire de quantifier d'éventuels effets établissement. La prise en compte de nombreuses caractéristiques individuelles nous permet d'obtenir une hiérarchie salariale entre les différentes disciplines : les étudiants en sciences, économie ou gestion ont les salaires les plus élevés, suivis par les diplômés de droit, de sciences politiques, de communication, de lettres et langues, tandis que les diplômés de sciences humaines sont les moins bien rémunérés. Au niveau de l'établissement, nous obtenons un effet de la composition socioéconomique de la population étudiante ainsi qu'un effet de réseau de l'université sur le marché du travail. Ces résultats restent relativement stables si l'on regroupe les universités suivant leurs disciplines dominantes, à l'exception de celles ayant une forte composante scientifique.
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00336569
Contributor : Bertille Theurel <>
Submitted on : Tuesday, November 4, 2008 - 2:58:40 PM
Last modification on : Monday, March 4, 2019 - 2:04:14 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00336569, version 1

Citation

Jean-François Giret, Mathieu Goudard. Effets établissement et salaires des diplômés des universités françaises. Economie publique : Etudes et recherches = Public economics, Institut d'économie publique (IDEP), 2007, pp.125-156. ⟨halshs-00336569⟩

Share

Metrics

Record views

271