L'enfant vielleux en France : mutations d'une pratique et d'un stéréotype pictural

Résumé : Une abondante littérature a exploré depuis quelques décennies les fonctions et les milieux où la vielle à roue a trouvé son terrain de jeu, du vieilleux ambulant, à l'amateur aux amusements aristocratiques. C'est indéniablement entre des mains masculines que l'instrument a franchi à la fin du XVIIe siècle ses limites traditionnelles, passant de la rue à la cour. Mais c'est une véritable mode féminine qui envahit deux générations plus tard les salons de la haute société. Si la plupart des monographies consacrées à la facture et à la pratique de la vielle n'ont pas manqué de remarquer qu'elle est parfois utilisée par des enfants, aucune étude n'a encore cherché à montrer la variété des contextes et des symboles qui entourent cette pratique particulière. C'est l'objet de la présente étude. Elle s'intéresse tout à d'abord au vieilleux aveugle et à l'enfant "conducteur" joueur de triangle. Puis à l'enfant paysan à la vielle dans la "bamboche à la française". Ensuite à l''heureuse famille" et l'enfant "jouant" à la vielle. Puis aux vrais petits savoyards dans des représentations qui vont du reportage à l'édification. Enfin elle traite des petits savoyards comme source d'inspiration musicale (à l'Opéra comique) et picturale.
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00296646
Contributeur : Florence Gétreau <>
Soumis le : lundi 14 juillet 2008 - 22:06:53
Dernière modification le : vendredi 14 septembre 2018 - 09:56:02

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00296646, version 1

Collections

Citation

Florence Gétreau. L'enfant vielleux en France : mutations d'une pratique et d'un stéréotype pictural. Marie-Anne Sarda, Florence Gétreau, Jean-Christophe Maillard, Paul Fustier. Le Vielleux. Métamorphoses d'une figure d'artiste du XVIIe au XIXe siècle, Fage Editions/Monastère royal de Brou, pp.54-63, 2008. ⟨halshs-00296646⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

281