Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Les villes moyennes sont-elles les perdantes de la mondialisation ?

Résumé : Après avoir connu une expansion inédite, les villes moyennes connaissent un apparent revers de fortune : la mondialisation menace leur tissu industriel à faibles qualifications hérité de leurs belles années tandis que la métropolisation paraît devoir les exclure du nouveau système de production exigeant innovation et services de haut niveau aux entreprises. En réalité, le taux de croissance démographique des villes françaises au cours des dernières décennies a été indépendant de leur taille, de sorte que le poids des villes moyennes est resté inchangé. De même, l'évolution de l'emploi privé ne singularise en rien des villes moyennes qui s'insèrent progressivement dans la mondialisation, au rythme de leurs économies régionales et de l'adaptation de l'ensemble du système urbain français.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00291256
Contributor : Isabelle Brémond <>
Submitted on : Friday, June 27, 2008 - 10:53:12 AM
Last modification on : Thursday, March 5, 2020 - 7:04:42 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00291256, version 1

Citation

Guy Baudelle, Josselin Tallec. Les villes moyennes sont-elles les perdantes de la mondialisation ?. Pouvoirs Locaux : les cahiers de la décentralisation / Institut de la décentralisation, Institut de la décentralisation, 2008, 77 (1), pp.89-94. ⟨halshs-00291256⟩

Share

Metrics

Record views

1283