Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Le rôle des territorialités de risque urbain dans la reproduction des inégalités socio spatiales á Caracas

Résumé : Approche : Dans une veine ‘constructiviste', la manière de définir les territoires du risque nous informe sur l'ordre socio spatial en question. Loin d'un relativisme radical ou d'un scepticisme insensé liés parfois au constructivisme, il me semble que la seule combinaison d'aléa, d'enjeux exposés et de capacité de réponse ne suffit pas á expliquer la géographie complexe des risques á Caracas.
Dans mon travail de thèse, je propose de voir comment les territorialités du risque, á la fois fin et moyen de l'ordre socio spatial, participent de la construction et de la reproduction des inégalités. L'ordre socio spatial désigne l'organisation, le fonctionnement et les relations de pouvoir existant entre les différents acteurs de la société, dans leur dimension spatiale (oú l'espace peut être une simple traduction, un truchement des rapports de force, une cause, un produit de ces relations...). Je ne parle pas seulement de risque, mais bien d'un espace produit comme « á risque », dans des dimensions physiques, politiques, symboliques... définissant des territorialités. Je considère ces trois aspects comme fondamentaux des territorialités de risque dans mon étude :
- De la conformation matériel de l'espace urbain physique,
- De l'action publique et de l'aménagement essentiellement exercés par le pouvoir,
- Des représentations de différents acteurs – aux conséquences, aussi, différentes.

Cas d'étude : A travers une géohistoire du lien risque – ville – société, on voir évoluer le statut du risque urbain et de sa gestion depuis la période coloniale jusqu'á aujourd'hui. Dégageons quelques points de cet examen du ‘contexte géographique', forcément historicisé :
- La manière d'identifier le risque ‘conçu' (Lefebvre) – á travers les discours socialement dominants, l'action publique d'un Etat fort, le discours ‘expert'... – est liée á la nature de l'ordre social inégalitaire.
- Avec l'avènement de la ville moderne et la très forte croissance urbaine, les problèmes urbains se posent. Parallèlement, le modèle de développement rentier et inégalitaire basé sur l'exploitation du pétrole se consolide. A Caracas, le paysage de bidonville est l'envers d'un ordre socio spatial ‘moderne' que l'on maintien ‘á distance' par des subsides de pétrodollars.
- Par certains cotés le risque urbain peut être aveugle á la géographie sociale. Une foule d'exemple sur des risques aux aléas endogènes montre des menaces sur un espace urbain socialement isotrope... Malgré des risques parfois ‘aveugles au social', les territorialités de risques, en revanche, marquent un ordre socio spatial inégalitaire, á travers : La construction de l'espace bâti, la configuration d'un espace urbain ségrégé, l'échec d'une politique publique de logement, la gestion différentielle du risque en fonction des populations touchées, la stigmatisation par le media (d'opposition) d'espaces pauvres (chavistes) ignorés jusqu'en 1989...
- A travers les territorialités de risque, l'espace remplit plusieurs fonctions par rapport á l'ordre urbain : simple reflet, outils, légitimation... Ces territorialités marquent fortement l'espace urbain, de façon discriminée, sans renvoyer systématiquement á la géographie ‘physique' du risque, et traduisant des rapports de force entre acteurs sociaux propres á Caracas.

Hypothèses á développer : Les territorialités du risque participent de l'ordre socio spatial par une certaine ‘injonction territoriale' qui associent aux habitants le fort stigmate de leurs territoires de risque. Pour beaucoup, le risque urbain correspond aux possibilités de perturbation de l'équilibre et de l'ordre socio spatial urbain. Le risque, á travers sa territorialisation, apparaît aussi comme un outil de gestion de l'espace – et des populations – comme peuvent le laisser voir dans une certaine mesure Hardy á Managua ou Sierra á Quito.
Celles qui s'imposent sont issues d'un discours dominant / expert, et sont porteuses, par conséquent, d'un ordre socio spatial.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00289892
Contributor : Julien Rebotier <>
Submitted on : Monday, June 23, 2008 - 10:10:54 PM
Last modification on : Sunday, October 25, 2020 - 7:07:31 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00289892, version 1

Citation

Julien Rebotier. Le rôle des territorialités de risque urbain dans la reproduction des inégalités socio spatiales á Caracas. GECCI: Groupe d'études comparées cultures et inégalités (IHEAL - EHESS), Feb 2008, Paris, France. ⟨halshs-00289892⟩

Share

Metrics

Record views

184