Intensité et conséquence dans les énoncés à que-phrase consécutive en espagnol.

Résumé : Ce travail vise principalement à expliquer le mécanisme sémantique et syntaxique par lequel le contenu d'une subordonnée introduite par que est interprété comme le résultat d'une intensification d'une propriété ou d'un procès, qui est souvent opérée au sein du segment subordonnant à l'aide de tan(to-s) ou tal(es). Ces mots, que partagent également les énoncés à subordonnées comparatives avec como, introduisent une indétermination quantitative ou qualitative (respectivement). Celle-ci est référentiellement résolue dans l'énoncé quand la subordonnée est introduite par como, mais pas quand elle est introduite par que. D'où l'effet pondératif rattaché à tan(to-s) ou tal(es) qui est couramment constaté en présence d'une que-phrase. Par ailleurs, l'observation de que-phrases dites “consécutives sans intensifieur” confirme, d'une part, le lien entre indétermination et effet pondératif et rend évident, d'autre part, le fait que, pour avoir affaire à une que-phrase consécutive, l'expression de l'intensité n'est pas obligatoire.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00276462
Contributeur : Florence Thill <>
Soumis le : mardi 29 avril 2008 - 17:20:53
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:47:31

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00276462, version 1

Collections

STL

Citation

Carmen Nunez-Lagos. Intensité et conséquence dans les énoncés à que-phrase consécutive en espagnol.. Travaux du Cercle Belge de Linguistique, 2006, 〈https://sites.uclouvain.be/bkl-cbl/wp-content/uploads/2014/08/nun2006.pdf〉. 〈halshs-00276462〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

183