L'anthropologie comme philosophie : l'Homme de la religion et la religion de l'Homme selon Ludwig Feuerbach.

Résumé : Dans L'essence du christianisme, Ludwig Feuerbach jette les bases d'une critique philosophique de la religion chrétienne qui vise pour l'essentiel à mettre en lumière le mode de constitution spécifique de l'illusion religieuse. Celle-ci relève d'un processus complexe d'objectivation aliénante selon lequel l'homme n'accède paradoxalement à la conscience de soi qu'à partir de la fiction projective d'un Autre que soi, Dieu, posé comme sa garantie ontologique et pratique. L'analyse de ce processus « renversant » et de la dialectique du sujet et de l'objet qui le sous-tend revient à mettre en évidence le fondement anthropologique de la conscience religieuse ; mais elle débouche également sur le thème problématique d'une religion de l'Homme où s'alimentent les figures modernes de l' « humanisme athée » (H. de Lubac).
Type de document :
Article dans une revue
Methodos : savoirs et textes, Savoirs textes langage - UMR 8163, 2005, 5 ("La subjectivité"), 〈10.4000/methodos.320〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00276197
Contributeur : Florence Thill <>
Soumis le : lundi 28 avril 2008 - 17:31:23
Dernière modification le : mardi 17 juillet 2018 - 15:49:10

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Philippe Sabot. L'anthropologie comme philosophie : l'Homme de la religion et la religion de l'Homme selon Ludwig Feuerbach.. Methodos : savoirs et textes, Savoirs textes langage - UMR 8163, 2005, 5 ("La subjectivité"), 〈10.4000/methodos.320〉. 〈halshs-00276197〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

232