Les frontières de la libre circulation dans le football européen : vers une mondialisation des flux de joueurs?

Résumé : Les frontières étatiques sont de moins en moins pertinentes pour définir les limites entre territoires souverains. En termes de mobilité des personnes, cependant, bien que parfois déplacées à la périphérie de nouveaux territoires en gestation, elles continuent à jouer un rôle primordial dans le contrôle et la régulation des flux, surtout pour les migrants non qualifiés. Notre article se concentre sur le cas des footballeurs professionnels, une population le plus souvent considérée comme faisant partie d'une élite migratoire bien intégrée dans un marché du travail mondial, pour laquelle les frontières n'ont plus d'importance. En réalité, nous mettons en exergue l'existence de logiques géographiques à même d'expliquer l'ampleur et la direction des flux. Nous montrons ainsi que la mondialisation de ces derniers n'est pas réalisée et qu'il est inexact de parler de l'existence d'un marché du travail global dans le football professionnel. Si les réseaux de transfert de joueurs tendent à se " transnationaliser ", ils continuent à être redevables de proximités géo-culturelles que la décolonisation, l'intégration économique mondiale ou l'unification de l'Europe n'ont pas encore réussi à redessiner.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00272067
Contributor : Aurélie Coig <>
Submitted on : Thursday, April 10, 2008 - 5:57:08 PM
Last modification on : Wednesday, November 28, 2018 - 2:48:22 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00272067, version 1

Collections

Citation

Raffaele Poli, Loïc Ravenel. Les frontières de la libre circulation dans le football européen : vers une mondialisation des flux de joueurs?. Espace Populations Sociétés, Centre National de la Recherche Scientifique, 2005, 2, pp.293-303. ⟨halshs-00272067⟩

Share

Metrics

Record views

279