Quelques avatars du mot ‘politique', entre le XIVe et le XVIIe siècle

Résumé : Entre le XIVe et le XVIe siècle s'élabore en France l'image moderne de l'homo politicus, qui glisse de l'idéal vertueux et républicain du stoïcisme romain vers un pragmatisme nourri par l'épreuve des faits : le politique s'infléchit vers l'intérêt de l'État, au dépens de la morale et du pouvoir spirituel, tout en favorisant une autre sorte de morale, civique, collective et sociale, et néanmoins sacralisée dans la personne royale. Les usages du mot politique, étudiés ici dans les textes et dans les dictionnaires, donnent une idée de ce changement majeur du début des temps modernes, où la lecture des textes politiques de l'Antiquité est très nettement influencée par des événements qui imposent le poids de la référence. Ces emplois ne marquent pas seulement une laïcisation effective des institutions et l'indépendance croissante du politique à l'égard du religieux (illustrée par les doctrines « réalistes », de Machiavel à Hobbes), mais aussi une conception mystique du politique qui se manifeste avec la métamorphose du chef de guerre Henri de Navarre en souverain Henri IV.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00264796
Contributor : Marie-Luce Demonet <>
Submitted on : Monday, March 17, 2008 - 10:08:00 PM
Last modification on : Wednesday, November 6, 2019 - 1:48:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00264796, version 1

Collections

Citation

Marie-Luce Demonet. Quelques avatars du mot ‘politique', entre le XIVe et le XVIIe siècle. Langage et Société, Maison des Sciences de L'homme Paris, 2005, pp.33-61. ⟨halshs-00264796⟩

Share

Metrics

Record views

199