Les êtres de raison, ou les modes d'être de la littérature

Résumé : En recourant à l'outillage mental de l'époque, il est possible de reconstituer le classement des productions de l'esprit afin de déterminer quel est, à la fin du XVIe siècle, le statut des objets littéraires. On admettait que les verba ne sont pas directement en contact avec les res, mais dépendent des concepts. Les entia rationis de la métaphysique (les " êtres de raison " par opposition aux êtres réels) entretiennent des rapports complexes avec les concepts de la logique. Depuis Thomas d'Aquin et Duns Scot, ils concernent aussi le fonctionnement du langage et reviennent en force avec les philosophes ibériques, non sans de fortes réticences. Les logiciens qui les acceptent tentent de sélectionner les entia rationis ficta, mais " possibles ", qui ne sont pas contradictoires, en excluant les objets impossibles et les propositions hérétiques. D'autres --particulièrement en France--refusent toute fiction littéraire, considérée comme " caduque " (Philippe Canaye, Scipion Dupleix) jusqu'à ce que Port-Royal leur restitue une certaine neutralité.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [15 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00264305
Contributor : Marie-Luce Demonet <>
Submitted on : Monday, June 16, 2014 - 4:18:50 PM
Last modification on : Thursday, September 20, 2018 - 12:06:02 PM
Long-term archiving on : Tuesday, September 16, 2014 - 10:35:13 AM

File

Res_verba_HAL.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00264305, version 1

Collections

Citation

Marie-Luce Demonet. Les êtres de raison, ou les modes d'être de la littérature. Res et Verba in der Renaissance, 1998, Wolfenbüttel, Allemagne. pp.177-195. ⟨halshs-00264305⟩

Share

Metrics

Record views

311

Files downloads

392