Ce que ne disent pas les chiffres... Vers une pragmatique du goût

Résumé : Cette contribution se propose de revenir sur les problèmes posés à la sociologie de la culture par la question du goût. Elle s'appuie de façon privilégiée sur le cas de la musique et de ses divers genres. L'objectif des enquêtes que nous avons conduites sur diverses formes d'attachement était de sortir la sociologie du goût d'une conception critique devenue hégémonique, qui ne le conçoit que comme un jeu social passif et ignorant de lui-même. Comment intégrer ce qu'a apporté la sociologie (le caractère surdéterminé des goûts, leur fonction de marqueurs des différences sociales, leur fonctionnement ritualisé, les rapports de domination entre haute culture et cultures populaires...), sans avaliser la réduction ainsi opérée de pratiques réelles à leurs déterminismes sociaux cachés ? Le goût est une modalité problématique d'attachement au monde. Il est possible de l'analyser, selon cette conception pragmatique, comme une activité réflexive, corporée, cadrée, collective, équipée, produisant dans le même geste les compétences d'un amateur et le répertoire des objets auxquels il tient.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00200553
Contributor : Claire Sécail <>
Submitted on : Friday, December 21, 2007 - 10:22:27 AM
Last modification on : Wednesday, November 28, 2018 - 3:56:15 PM
Long-term archiving on : Monday, April 12, 2010 - 8:44:23 AM

File

Hennion2003PragmPublicsDEP.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00200553, version 1

Citation

Antoine Hennion. Ce que ne disent pas les chiffres... Vers une pragmatique du goût. DONNAT O., TOLILA P. (dir.). Le(s) public(s) de la culture. Politiques publiques et équipements culturels, Presses de Sciences Po, pp.287-304, 2003. ⟨halshs-00200553⟩

Share

Metrics

Record views

511

Files downloads

421