Operator movement and topicalisation in adverbial clauses

Résumé : Les subordonnées adverbiales anglaises ne permettent pas la topicalisation d'un argument (1a) et elles sont incompatibles avec des expressions de modalité épistémiques (1b), tout en permettant un complément circonstanciel dans la périphérie gauche de la phrase (1c).

(1) a * When this book I find, I will buy it.
b * I will come when it may be warmer.
c When next week he's not here, I'll call him.

Cet article présente d'abord une analyse selon laquelle l'absence de la topicalisation dans les subordonnées adverbiales ainsi que l'absence d'expressions épistémiques est due à un appauvrissement structural , notamment dans les subordonnées adverbiales il manquerait la tête fonctionnelle Force qui légitime la force illocutoire. Puis il est démontré que cette analyse pose des problèmes théoriques et empiriques et une nouvelle analyse est proposée selon laquelle les subordonnées adverbiales sont dérivées par le déplacement d'un opérateur vers la périphérie gauche. Cette nouvelle analyse permet de rendre compte des données en (1) ainsi que d'autres phénomènes observés.
Type de document :
Article dans une revue
Folia Linguistica, De Gruyter, 2007, 41, p. 279-325
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00193242
Contributeur : Florence Thill <>
Soumis le : lundi 3 décembre 2007 - 09:27:57
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:33:55

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00193242, version 1

Collections

Citation

Liliane Haegeman. Operator movement and topicalisation in adverbial clauses. Folia Linguistica, De Gruyter, 2007, 41, p. 279-325. 〈halshs-00193242〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

227