Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Doléances, déclarations et pétitions, trois formes de la parole publique des femmes sous la Révolution

Résumé : Les formes de protestation que les femmes ont utilisées pendant la Révolution correspondent à une affirmation sociale et politique. De la doléance, imitatrice des textes officiels et parfois parodique, à l'exercice individuel et collectif du droit de pétition, on constate une évolution dans la codification de l'expression. L'émergence d'un droit de la femme, défendu par des femmes, à partir de situations personnelles vécues comme tragiques, traduit une nouvelle adéquation entre féminité et pouvoir. Pourtant les pétitionnaires ne parlent pas à la barre en toute liberté et la lettre aux autorités constituées, pour être retenue par l'Assemblée, doit répondre à des protocoles d'acceptation qui normalisent le contenu des revendications. Dès 1789, un nouveau style de pétition s'impose, qui privilégie l'invocation et l'expression du pathétique sur l'art de la démonstration. Très prisée par les femmes du peuple, l'offrande patriotique traduit une difficulté à manier un style rationaliste, trop loin de leurs valeurs culturelles.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00188719
Contributor : Christine Fauré Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, November 19, 2007 - 11:28:12 AM
Last modification on : Tuesday, March 23, 2021 - 1:54:05 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00188719, version 1

Citation

Christine Fauré. Doléances, déclarations et pétitions, trois formes de la parole publique des femmes sous la Révolution. Annales historiques de la Révolution française, Armand Colin, 2006, N° 344, pp.5-25. ⟨halshs-00188719⟩

Share

Metrics

Record views

115